7 milliards de voisins

Corée: des familles toujours brisées par la partition du pays

Audio 48:30
L'attente, une famille brisée par la partition du pays
L'attente, une famille brisée par la partition du pays © Futuropolis / Keum Suk Gendry-Kim /2021

En 1953, des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches et de leur famille par un conflit qui a conduit à une division hermétique de la péninsule coréenne.

Publicité

Depuis, un programme de réunions familiales a été mis en place par les deux camps. Des milliers de retrouvailles entre Coréens du Sud et Coréens du Nord ont pu être organisées, depuis 1985, au gré de l’amélioration des relations bilatérales. Encore faut-il être sélectionné par un système de loterie informatique pour retrouver une sœur, un cousin ou un oncle. Beaucoup de Coréens n’ont pas encore eu la chance de revoir les leurs et 68 ans après l’armistice, certains n’en auront jamais l’occasion. Bouleversantes, pleines d’émotions, ces retrouvailles ont aussi un goût d’amertume pour ceux qui ont vécu séparés des dizaines d’années et n’ont plus aucun souvenir commun. Comment se construire quand on est séparé de sa famille ? Comment vivre dans l’attente et conserver le souvenir des êtres aimés ?  

Avec :

Keum Suk Gendry-Kim, dessinatrice et traductrice. Autrice de L’attente - une famille brisée par la partition du pays (Futuropolis).

 

Un reportage de Nicolas Rocca, notre correspondant à Séoul en Corée du Sud. Il a pu rencontrer Lee Su Nam. Cet octogénaire a vécu des décennies, séparé de son frère, resté de l’autre côté de la frontière en Corée du Nord. Il a pu le retrouver en 2018, 68 ans après leur séparation à l’occasion de la 21ème cérémonie rassemblant les familles des deux côtés de la frontière.

Le reportage de Nicolas Rocca sur Lee Su Nam

 

Programmation musicale

► The day song - Lee Seung Chul & With U

► First - Everglow 

 Wild - The Avener 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail