Accents d'Europe

Tourisme: le début du rebond?

Audio 19:30
Une touriste ukrainienne pose pour une photo près de la mosquée Sainte-Sophie à Sultanahmet à Istanbul, le 9 mai 2021.
Une touriste ukrainienne pose pour une photo près de la mosquée Sainte-Sophie à Sultanahmet à Istanbul, le 9 mai 2021. © BULENT KILIC/AFP

L’été sera-t-il placé sous le signe de la reprise ? Et plus particulièrement dans le tourisme. La moitié des dépenses mondiales liées au secteur se font en Europe. En Turquie, par exemple, c’est 5% du PIB. Si les professionnels ne s’attendent pas à une année noire comme en 2020. Ils restent prudents. Accueillir deux fois moins de touristes par rapport à une année normale serait déjà un succès… À Istanbul, Anne Andlauer. (Rediffusion)

Publicité

Situation radicalement différente en Russie, où les frontières ont été fermées depuis le début de la pandémie. Les touristes étrangers pourront peut-être revenir, mais pour les Russes empêchés de voyager hors de leurs frontières, il a fallu se réorganiser. Résultat : le tourisme local reprend du galon. La Crimée, la Carélie et le Caucase devraient beaucoup remplacer, cette année, les départs vers la Turquie et l’Égypte. À Moscou, Jean Cassey.

 

Le mémorial de Thiepval

Un mémorial sur lequel sont gravés les noms de 72 000 soldats sud-africains et britanniques. Morts pour la France. La bataille de la Somme, à l’été 1916, a été l’une des plus meurtrières de la Première Guerre mondiale.  Et c’est dans un petit village de la Somme à Thiepval que se trouve ce monument à leur mémoire. Aujourd’hui, il a besoin d’être restauré, un travail que Français et Britanniques effectuent main dans la main, Lise Verbeke.

 

Chronique En un mot : des gros mots !

Combien d’injures peut-on supporter dans les dialogues d’un film ? Et surtout combien d’injures et lesquelles sont acceptables à l’oreille des enfants ? Les gros mots sont à l’honneur aujourd’hui dans notre chronique En un mot. Au Royaume-Uni, l’organisme chargé de classer les films, notamment ceux interdits aux moins de 18 ans, a demandé aux linguistes de se pencher sur les injures. À Londres, Marie Billon.

Émission initialement diffusée le 7 juillet 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail