Accéder au contenu principal
Afrique économie

Côte d'Ivoire: grogne des commerçants en attente d'une aide du Fonds de riposte anti-Covid

Audio 02:10
Combien de commerces ivoiriens ont dû fermer leurs portes pendant la crise sanitaire ? Le chiffre n’est pas encore connu.
Combien de commerces ivoiriens ont dû fermer leurs portes pendant la crise sanitaire ? Le chiffre n’est pas encore connu. AFP Photos/Issouf Sanogo

La grogne se fait de plus en plus forte chez les commerçants ivoiriens dont beaucoup attendent encore les aides promises par l’État au début de la crise sanitaire, la pandémie de Covid-19 ayant entraîné des restrictions qui ont lourdement pesé sur les activités économiques. Commerçants comme unions professionnelles s’interrogent sur ce que sont devenus ces fonds. En avril 2019, le gouvernement ivoirien avait annoncé la mise en place d'un fonds de soutien de 150 milliards de francs CFA pour les PME et de 100 milliards de francs CFA destinés au secteur informel.

Publicité

De notre correspondant à Abidjan,

Dans son bureau de Cocody Angré, le président de l’Union nationale des commerçants de Côte d’Ivoire, Mohamed Dembele, s’empare des piles de dossiers qui s’amoncellent dans les placards. Au printemps 2020, il a recueilli et compilé les demandes des commerçants d’Abidjan dans les quartiers les plus touchés en raison des restrictions sanitaires.

« J’ai pu identifier plus de 50 000 dossiers. Il s’agit des commerçants sur les marchés des quartiers et des environs. Ils veulent bénéficier de ces fonds (de riposte anti-Covid, ndlr). Malheureusement, un quart des commerçants a pu bénéficier de ces fonds. »

La colère des commerçants

Alors que le déblocage de 150 milliards de francs CFA avait été annoncé au mois d’avril par le gouvernement, seulement 25% des dossiers de demande de soutien ont été traités, selon Mohamed Dembele. Pour lui, cette situation suscite la colère des commerçants.

« Les commerçants voulaient manifester au Plateau (le quartier où se trouvent les cabinets ministériels, ndlr), je leur ai dit que ce n’était pas la solution et que nous allions envoyer un courrier. Nous avons écrit au ministre du Commerce et même au président de la République, pour décrier le problème créé par cette situation de Covid. Aujourd’hui, les commerçants se demandent toujours où sont passés les fonds Covid pour eux. »

Demande de dialogue avec les autorités

Au nom des commerçants ivoiriens, Mohamed Dembele demande l’ouverture d’un dialogue entre la profession et le gouvernement.

« Nous interpellons les autorités pour qu’elles examinent notre situation et que les commerçants puissent s’en sortir. Certains magasins sont fermés, d’autres n’ont pas pu payer leurs employés, d’autres encore sont laissés pour compte à cause du Covid. S’il y a un fond, il faut que ces personnes puissent en bénéficier. »

Demande d’aide sans réponse

Combien de commerces ont dû fermer leurs portes pendant la crise sanitaire ? Le chiffre n’est pas encore connu, mais c’est le cas de Mamadoune Dia, qui tenait un pressing dans le quartier de Cocody Angré.

« Le maire nous a demandé de fermer les magasins, on a fermé et on est rentré à la maison. On a passé presque deux mois à la maison sans travailler. Quand on a repris, ça ne marchait pas, il n’y avait pas de clients et c’était compliqué. Je n‘arrivais à payer le loyer, donc le propriétaire m’a demandé de libérer le magasin et j’ai dû le libérer. »

Elle aussi a rempli un dossier de demande d’aide, mais n’a pas obtenu de réponse. Contacté, le ministère du Commerce n’a pas fait suite à nos demandes d’entretien.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.