Charles Taylor et la guerre en Sierra Leone (5&6)

Audio 49:00
Des habitants de Freetown évacués de la capitale fuient les combats en mai 1997.
Des habitants de Freetown évacués de la capitale fuient les combats en mai 1997. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

4 août 1997. Charles Taylor prend en main pour 6 ans les destinées du Liberia. Les Libériens ballotés, malmenés, ont finalement voté en faveur de celui qui avait pour slogan « Il a tué ma mère, il a tué mon père, mais je vote pour lui ».

Publicité

Alors qu’au Liberia, la guerre est loin d’être terminée, cette victoire de Charles Taylor n’a pas non plus mis fin à une autre guerre civile en Sierra Leone, dont il est l’un des principaux acteurs. Charles Taylor qui lorgne sur l’immense richesse en or et en diamants de l’État voisin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI