Accéder au contenu principal
Aujourd'hui l'économie

Pourquoi les migrants sont devenus des acteurs clé de l’innovation

Audio 03:55
Des policiers français confisquent les tentes de migrants n'ayant nulle part où aller après le démantèlement d'un camp à Saint-Denis, dans la nuit du 23 au 24 novembre 2020.
Des policiers français confisquent les tentes de migrants n'ayant nulle part où aller après le démantèlement d'un camp à Saint-Denis, dans la nuit du 23 au 24 novembre 2020. © AFP/Greg Ozan

Les migrants jouent de plus en plus souvent un rôle clé dans l’innovation technologique. C’est ce que découvrent aujourd’hui les Allemands avec le succès du vaccin de BioNtech, une entreprise fondée par deux ressortissants d’origine turque.

Publicité

L’histoire de ce couple de scientifiques devenu entrepreneurs à succès a de quoi faire rêver les jeunes générations de migrants installés en Allemagne. Grâce à leur intuition et à leur ténacité, Uğur Şahin et Özlem Türeci, tous les deux médecins, tous les deux issus d’une famille de migrants turcs, sont en train de révolutionner la riposte vaccinale. Au passage ils entrent dans le club des grandes fortunes allemandes. Une telle réussite demeure exceptionnelle parmi les quatre millions de ressortissants turcs vivant en Allemagne. Mais ce conte de fée pourrait bien être amené à se répéter car les migrants sont devenus le fer de lance de la tech allemande. Une start up allemande sur quatre, a été fondée par un migrant ou le fils ou la fille d'un migrant. Depuis quinze ans, le nombre d'entreprises créées par des personnes d'origine étrangère a augmenté d'un tiers tandis que les nationaux ont de moins en moins d’appétence pour la création d’entreprise.

Le modèle de la Silicon Valley est-il en train de faire tache d’huile ?

C’est vrai qu’en Californie, dans le creuset de l’innovation, plus de la moitié des start ups créées entre 1995 et 2005 sont le fait de migrants. La voiture électrique Tesla, le moteur de recherche Google sont des innovations portées par des nouveaux arrivants sur le sol américain. Au Royaume-Uni aussi les entrepreneurs issus de l’immigration sont surreprésentés dans le secteur de la tech avec le même ratio : une start up sur deux fondée par des personnes d'origine étrangère. Et leur réussite est éclatante : 9 des 14 licornes britanniques, c’est-à-dire des entreprises prometteuses valant aujourd’hui plus d’un milliard de dollars, ont été créées par des hommes -ou des femmes, issus de la migration. Beaucoup de pays tentent de reproduire ce modèle avec des programmes spéciaux pour attirer les jeunes talents étrangers. C’est le cas, entre autres, de la France, de l’Irlande, de l’Estonie, du Canada, de Singapour, ou encore du Chili. 

Mais si les migrants réussissent mieux en Allemagne ce n’est pas vraiment parce qu’on leur déroule un tapis rouge

C’est plutôt parce qu’ils ont du mal à se faire recruter à leur niveau de compétence qu’ils se tournent vers la création d’entreprise. En Allemagne, faire reconnaitre un diplôme étranger relève du parcours du combattant, et ceux qui sont arrivés pour échapper à une guerre ou une autre catastrophe ont bien souvent perdus leur précieux diplôme en chemin. L’expérience de l’exil les a revanche aguerris, elle décuple leur énergie et leur détermination pour surmonter les multiples obstacles qui jalonnent la création d’entreprise. C’est vrai pour ceux qui arrivent en Europe comme pour ceux qui sont tentés par l'American dream.  Le Chinois Eric Yuan le fondateur de l’application Zoom devenue notre indispensable lieu de réunion virtuel pendant le confinement a dû s’y reprendre à 8 fois avant d’obtenir un visa pour les États-Unis.


EN BREF

En France, les commerçants attendent avec impatience l'intervention du président Macron

Le président devrait détailler ce soir à 20h un plan de déconfinement graduel; les libraires, les magasins de vêtements espèrent obtenir le feu vert pour une réouverture dès ce week-end. L'inconnu c'est le sort des fêtes de Noël, pourra t'on voyager? Pourra-t-on aller skier?  Pas question pour le moment de rouvrir les bars ou les restaurants.

Joe Biden s'apprête à nommer Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor

C'est la première fois qu'une femme accède à ce poste stratégique de l'administration américaine. Cette économiste progressiste sera donc en première ligne pour résoudre la crise engendrée par la pandémie. Elle est aussi la première femme à avoir présidé la banque centrale des Etats-Unis. Sa nomination est plutôt appréciée par la bourse américaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.