Aujourd'hui l'économie

Dogecoin, la parodie du bitcoin, dans la cour des grands

Audio 03:51
Créée en 2013, la cryptomonnaie dogecoin est disponible à partir d'aujourd'hui sur Coinbase, la principale plateforme d’échange des monnaies virtuelles.
Créée en 2013, la cryptomonnaie dogecoin est disponible à partir d'aujourd'hui sur Coinbase, la principale plateforme d’échange des monnaies virtuelles. REUTERS - DADO RUVIC

Ce jeudi est un jour historique pour le dogecoin puisqu’il est enfin disponible sur Coinbase, la principale plateforme d’échange des monnaies virtuelles. Une consécration pour une crypto-monnaie lancée comme une blague, une parodie du bitcoin.

Publicité

En 2013, le bitcoin était alors un phénomène mondial et un sujet de controverse dans la communauté financière. C’est alors qu’un duo d’ingénieurs américains met au point Dogecoin pour se moquer de la bitcoin mania. Certains prononcent d’ailleurs Dogcoin, « dog » comme « chien » puisque cette monnaie virtuelle à l’effigie d’une tête de chien de la race nippone Shiba Inu, son image faisait alors fureur sur les réseaux sociaux.

Cette crypto a un mode de création aux antipodes de son ancêtre : alors que le nombre de bitcoin en circulation est limité à 21 milliards maximum, celui du dogecoin peut en revanche croître sans fin. 100 milliards d’unités ont été émises en 2013 et depuis la masse augmente de 5% par an. Ce qui est censé limiter l’inflation. Pendant des années, son cours est resté au raz des pâquerettes.

Mais l’intérêt d’Elon Musk va bouleverser son destin

Pour le meilleur comme pour le pire. En avril, lors de la fameuse émission télé Saturday Night Live, l’inventeur de la Tesla en fait la promotion. Dans la foulée, sa valeur flambe : alors qu’il ne valait même pas un penny en début d’année, il bondit à 74 cents, une progression de 15000% sur un an. Et puis, Elon Musk évoque le dogecoin sur la lune, déclenchant une nouvelle vague d’achats dans la communauté dogecoin. Mais le milliardaire fantasque brusquement se ravit et avoue rigolard que le dogecoin est d’après lui une arnaque, provoquant un effondrement de sa valeur de 30%.

Arnaque, mode ou plaisanterie ? À quoi sert vraiment cette monnaie numérique ?

Si c’est une plaisanterie, elle ne fait pas rire tout le monde, notamment ceux qui se ruinent en plaçant leurs économies sur ce support. L’un de ses créateurs, Billie Markus, dit lui-même qu’il n’en a plus dans son portefeuille. Il recommande à ses usagers de spéculer seulement à condition d’utiliser l’argent dont ils n’ont pas besoin pour vivre. Il suggère aussi à ses abonnés sur Twitter de l’employer pour la bonne cause. Certaines organisations de charité acceptent maintenant les dons en dogecoins. Sa principale fonction est aujourd’hui la spéculation et l’animation d’une communauté qui fait l’apprentissage de ce nouvel engin monétaire.

Son introduction sur Coinbase le fait entrer dans la cour des grands

Elle pourrait bien faire exploser avec les 56 millions d’utilisateurs inscrits sur cette plateforme. Pour le moment les échanges sont réservés aux clients professionnels de la plateforme. Le succès dépendra des montants qu’ils mettront sur la table. Il y a aujourd’hui environ 3000 crytpo-monnaies en circulation. Et le dogecoin, qui se veut à la base une blague, est entré dans le top 5 des plus cotées. Son succès démontre par l’absurde qu’il est urgent de réguler ces crypto-monnaies comme des actifs conventionnels. Car même si beaucoup d’experts sont encore sceptiques sur le bien fondé de leur existence, elles ont réussi à s’imposer dans le grand public et à remettre en cause les schémas des grandes banques centrales, les seuls entités autorisées jusqu’alors à émettre de la monnaie.

En bref

► Grosse frayeur cette nuit en France avec une panne sur le réseau Orange. Pendant quelques heures, l'accès aux numéros d'urgence et aux lignes fixes a été fortement perturbé aux quatre coins du pays. Les Samu ont donné l'alerte vers 18h. La thèse de la cyberattaque est écartée, une panne informatique serait en cause. Ce matin, une réunion d'urgence est convoquée au ministère de l'Intérieur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail