Débat du jour

Le royaume saoudien est-il sous pression?

Audio 29:30
Le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane lors d'une conférence à Riyad, le 23 octobre 2018.
Le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane lors d'une conférence à Riyad, le 23 octobre 2018. © FAYEZ NURELDINE/AFP

Une dénonciation, mais pas de sanction. C'est ce qu'il reste de la publication par les États-Unis du rapport de la CIA concernant l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassinat validé par le prince héritier Mohamed Ben Salmane, selon le rapport. Si Joe Biden indique que son interlocuteur dans le royaume ne sera plus le prince héritier comme c'était le cas auparavant, mais bien le roi Salmane, MBS ne sera pas sanctionné et on est manifestement loin de la volonté affirmée pendant la campagne de faire du royaume saoudien un État paria. Il y a bien eu quelques signaux de changement en direction de Riyad. Mais, le royaume saoudien est-il sous pression ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre : 

- David Rigoulet-Roze, enseignant-chercheur à l'IFAS, l’Institut français d’analyse stratégique et rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques.  

- Stéphane Lacroix, professeur associé à l’École des Affaires internationales de Sciences Po, chercheur au CERI. Auteur de « L’Égypte en révolutions », éditions PUF (2015).

- Karim Sader, politologue et consultant spécialiste du Golfe.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail