Débat du jour

Violences mortelles entre bandes de jeunes: un phénomène nouveau aggravé par les réseaux sociaux?

Audio 29:30
Aymane, jeune boxeur à l'avenir prometteur, a été tué le 26 février 2021 alors qu'il se trouvait à l'intérieur de la maison de quartier Nelson Mandela, à Bondy, en région parisienne.
Aymane, jeune boxeur à l'avenir prometteur, a été tué le 26 février 2021 alors qu'il se trouvait à l'intérieur de la maison de quartier Nelson Mandela, à Bondy, en région parisienne. © BERTRAND GUAY/AFP

Des rixes entre jeunes ont endeuillé la région parisienne récemment. Avant-hier, (17 mars 2021) dans la presse, une pétition était signée par une centaine d’acteurs de l’éducation, de la justice et de l’action sociale. Le ministre de l'Intérieur a envoyé une note à l'ensemble des préfets de France pour leur demander la «réactivation du plan de lutte contre les bandes».

Publicité

Assiste-t-on là à un phénomène nouveau ou à une résurgence de ce qui s’appelait, à une époque, des blousons noirs ? Y a t-il un emballement politico-médiatique ? Comment gérer cette situation ?

Avec nos invités : 

- Nadir Kahia, président de l’association Banlieue Plus et nos quartiers

- Thomas Sauvadet, sociologue spécialiste des bandes, enseignant-chercheur à l’Université Paris Est Créteil 

- Alain Bauer, professeur de Criminologie au Conservatoire national des Arts et Métiers. 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail