Grand reportage

Le trafic d'antiquités, l'affaire de tous

Audio 19:30
Des antiquités irakiennes volées et retrouvées par les douanes libanaises en 2008 (images d'illustration).
Des antiquités irakiennes volées et retrouvées par les douanes libanaises en 2008 (images d'illustration). AFP PHOTO/STR

La pandémie a-t-elle fait repartir le trafic d'antiquités à la hausse ? La crise économique engendrée par le coronavirus, doublée de la baisse de surveillance des lieux culturels aurait aggravé la fuite d'antiquités sur les marchés illégaux. Premières victimes : les pays à fort patrimoine culturel et en proie à l'instabilité où les pillages ont augmenté. Mais vous allez l'entendre, outre vider les pays de leur histoire, ce trafic pose une véritable  question de sécurité internationale. De Bagdad à Paris, en passant par Lyon ou encore Bruxelles, RFI est allée à la rencontre des acteurs qui luttent contre ces activités illégales. 

Publicité

«Le trafic d'antiquités, l'affaire de tous», un Grand reportage de Lucile Wassermann.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail