«Lingui» de Mahamat-Saleh Haroun: «Les femmes luttent à bas bruit»

Audio 04:21
Le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun.
Le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun. © Christophe Valette/ RFI

À Cannes se tient depuis mardi 6 juillet le 74e Festival de Cannes. Jeudi a été projeté en compétition le film tchadien Lingui, de Mahamat-Saleh Haroun. C’est la troisième fois que le cinéaste - qui fut un temps ministre de la Culture d’Idriss Déby - grimpait les marches du Palais des festivals. Il revient sur la Croisette avec un film féministe narrant l'histoire d'une jeune fille de 15 ans qui souhaite avorter.