Accéder au contenu principal
Invité France

Marine Le Pen: «Donald Trump n’a jamais été un modèle»

Audio 12:14
Marine Le Pen à Lisbonne avec le populiste André Ventura, candidat à la présidentielle au Portugal, le 8 janvier 2021.
Marine Le Pen à Lisbonne avec le populiste André Ventura, candidat à la présidentielle au Portugal, le 8 janvier 2021. AFP - CARLOS COSTA

En visite à Lisbonne pour soutenir le candidat populiste André Ventura à la présidentielle, Marine Le Pen condamne la suspension permanente du compte Twitter de Donald Trump et s’interroge sur le souhait de certains démocrates américains de lancer une procédure d’impeachment à l’encontre du républicain. La présidente du RN annonce également qu’elle est désormais prête à se faire vacciner même si elle n’est pas prioritaire.

Publicité

« Je trouve ça extrêmement grave » : lors d’une interview exclusive accordée à RFI, Marine Le Pen a condamné la suspension permanente du compte Twitter de Donald Trump. « Il est président des États-Unis » s’insurge la présidente du RN, « qu’un groupe privé puisse décider de couper la parole à un grand dirigeant politique (...) m’apparaît une attaque fondamentale à la liberté d’expression. »

Sur la tentation de certains démocrates de lancer une procédure d’impeachment avant le 21 janvier, Marine Le Pen considère que cela ne ferait « qu’exacerber » les divisions. « Certains démocrates jouent les pyromanes. »

Toujours sur RFI, Marine Le Pen amorce un virage concernant la vaccination contre le Covid. « J’ai dit, le 11 décembre, que je ne me ferai pas vacciner tant que mon médecin n’aura pas reçu les études du vaccin (…) Aujourd’hui on a ces études et moi je serais prête à me faire vacciner, mais je ne suis pas prioritaire. C’est vrai que je préfère, si j’ai le choix, avoir affaire avec un vaccin traditionnel. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.