Invité France

Affaire Karachi: «La Cour de justice de la République est criquée, mais elle a le mérite d'exister»

Audio 07:44
Edouard Balladur à son arrivée au tribunal, le 20 janvier 2021.
Edouard Balladur à son arrivée au tribunal, le 20 janvier 2021. AP

Accusé d'avoir financé sa campagne présidentielle de 1995 avec des rétrocommissions illégales touchées en marge d'importants contrats d'armement avec l'Arabie saoudite et le Pakistan, l'ancien Premier ministre Édouard Balladur a été relaxé, ce jeudi 4 mars, par la Cour de justice de la République. Son ancien ministre de la Défense, François Léotard, a lui été condamné à deux ans de prison avec sursis et 100 000 euros d'amende pour « complicité d'abus de biens sociaux. Le déroulé du procès avec Elisabeth de Pourquery, journaliste, dessinatrice judiciaire pour France Télévisions et l’AFP.