Invité international

Dans les raffineries artisanales du nord-est syrien: «Une main d'oeuvre âgée de 10 à 17 ans»

Audio 04:55
Une raffinerie artisanale de pétrole, dans la province syrienne d'Hassaké, dans le nord-ouest du pays. Mars 2020.
Une raffinerie artisanale de pétrole, dans la province syrienne d'Hassaké, dans le nord-ouest du pays. Mars 2020. © AFP - DELIL SOULEIMAN

La Journée mondiale contre le travail des enfants est célébrée ce samedi 12 juin. L'occasion de se pencher sur un fléau qui touchait l'an dernier jusqu'à 160 millions de mineurs dans le monde. Un chiffre en hausse d'environ 5 % en quatre ans - une première depuis deux décennies - si l'on en croit le dernier rapport sur le sujet publié par l'Unicef et l'Organisation internationale du travail. Rendu public cette semaine, le document fait craindre le pire puisque qu'il dresse en plus un tableau de la situation avant la pandémie de Covid-19. Pour en parler, Jean-Baptiste Marot est en ligne avec Frédéric Lafargue, photographe du magazine Paris Match, auteur des photos du reportage « Les enfants esclaves de l’or noir en Syrie », publiées la semaine dernière dans l'hebdomadaire. 

Publicité

► Le reportage est à retrouver sur ici.

►  Le rapport de l'UNICEF est à lire sur leur site

À lire aussi : Travail des enfants: «Ils portent des sacs lourds dix heures par jour»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail