Invité international

La multiplication par deux des déplacés en 10 ans «révèle notre incapacité à trouver des solutions»

Audio 06:18
Shire dans l’Ouest du Tigré en Ethiopie est débordé par l’afflux de déplacés venant de l’Ouest. Ces gens fuient la pression des miliciens Amharas et des forces érythréennes. Ils s’entassent dans des camps de déplacés saturés comme là celui de Emba Dansu.
Shire dans l’Ouest du Tigré en Ethiopie est débordé par l’afflux de déplacés venant de l’Ouest. Ces gens fuient la pression des miliciens Amharas et des forces érythréennes. Ils s’entassent dans des camps de déplacés saturés comme là celui de Emba Dansu. © RFI/ Sébastien Németh

Selon le rapport annuel de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés, publié ce vendredi 18 juin, le nombre de déplacés dans le monde en raison des crises et des guerres a doublé en dix ans. Ils sont passés de 40 millions en 2010 à 82,4 millions en 2020, dont deux tiers proviennent uniquement de 5 pays : la Syrie, le Venezuela, l'Afghanistan, le Soudan du Sud et la Birmanie. Décryptage de François Gemenne, professeur à Sciences Po et à l’Université de Liège, spécialiste des flux migratoires.