Invité international

Grâce d'indépendantistes catalans en Espagne: «C’est un pari risqué!»

Audio 06:28
Le Premier ministre Pedro Sanchez lors d'une conférence de presse, à Madrid, le 18 mai 2021.
Le Premier ministre Pedro Sanchez lors d'une conférence de presse, à Madrid, le 18 mai 2021. REUTERS - POOL

Ce mardi 22 juin, neuf leaders indépendantistes catalans emprisonnés depuis 2017 après une tentative avortée de sécession et un référendum illégal ont été graciés par le Premier ministre Pedro Sanchez. Une décision qui suscite la colère de la droite, mais plus étonnamment des indépendantistes qui demandent une amnistie. Pourquoi cette décision ?  Analyse de Barbara Loyer, professeure à l’Institut français de géopolitique de l’Université Paris 8, spécialiste de la géopolitique de l’Espagne.