Invité international

Assemblée constituante au Chili: «Ce processus marque le début de la fin de l’ère Pinochet»

Audio 06:12
Une Chilienne fêtant les résultats du référendum portant sur une nouvelle Constitution, à Valparaiso, le 25 octobre 2020.
Une Chilienne fêtant les résultats du référendum portant sur une nouvelle Constitution, à Valparaiso, le 25 octobre 2020. REUTERS/Rodrigo Garrido

Pour la première fois dans l’histoire du Chili, une assemblée constituante élue au suffrage universel va s’atteler à rédiger une nouvelle loi fondamentale qui remplacera la Constitution héritée de la dictature de Pinochet. Les 155 citoyens élus en mai entament ce dimanche 4 juillet 2021 des travaux qui devraient durer entre 9 et 12 mois.

Publicité

La Constitution actuellement en place protège le modèle néolibéral hérité de la dictature Pinochet. Ce changement était par conséquent l'un des acquis majeur du mouvement social chilien contre les inégalités débuté en octobre 2019. L’analyse de Franck Gaudichaud, professeur des universités en histoire et civilisation latino-américaine à l'Université Toulouse Jean-Jaurès, spécialiste du Chili et des mouvements sociaux en Amérique latine.

►À lire sur le même sujet : Le Chili commence les travaux pour la rédaction de sa nouvelle Constitution

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail