Journal d'Haïti et des Amériques

Haïti: le fossé se creuse entre le pouvoir et les oppositions

Audio 19:30
Un policier au milieu des gaz lacrymogènes, lors d'une manifestation contre le président haïtien Jovenel Moïse, à Port-au-Prince, le 10 février 2021.
Un policier au milieu des gaz lacrymogènes, lors d'une manifestation contre le président haïtien Jovenel Moïse, à Port-au-Prince, le 10 février 2021. © Dieu Nalio Chery/AP
Par : Mikaël Ponge
23 mn

La situation politique est toujours aussi confuse en Haïti depuis le dimanche 7 février 2021, considéré comme la date de la fin du mandat de Jovenel Moïse, selon les oppositions politique et civile du pays.

Publicité

Hier, mercredi 10 février 2021, les quelques centaines de jeunes qui manifestaient à Port-au-Prince contre le président ont été violemment dispersés par les forces de l'ordre, qui s’en sont également prises aux journalistes qui couvraient le rassemblement. Quelques heures plus tard, on apprenait que le juge Yvickel Dabrésil arrêté pour «tentative de coup d’État» restait en prison malgré une ordonnance de libération. Une situation que dénonce aujourd’hui Le Nouvelliste. Son rédacteur en chef Frantz Duval est en ligne de la capitale haïtienne.

© Le Nouvelliste
  • Le Covid en Amérique latine: pourquoi une telle situation?

États-Unis, Brésil, Mexique. Ce sont les 3 pays au monde les plus endeuillés au monde par le Covid. En Amérique latine, le Mexique est même celui qui a perdu le plus d’habitants par rapport à sa population, avant le Panama et le Pérou. Pourquoi ce désastre ? Pourquoi l’Amérique latine est devenue l'épicentre de la pandémie ? C’est notre dossier du jour.

  • Les appels à la patience du président équatorien

L’Équateur attend encore de connaître l'affiche du second tour de la présidentielle. Le dimanche 7 février 2021, à l'issue du 1er tour de scrutin, le candidat corréiste Andres Arauz est arrivé en tête. Mais celui de la gauche indigène, Yaku Perez, et le candidat de la droite, Guillermo Lasso, sont toujours dans un mouchoir de poche pour la qualification. Yaku Perez dénonce des fraudes, appelle ce jeudi 11 février à une manifestation de ses partisans. Une situation qui a poussé le président sortant qui ne se représentait pas, à prendre la parole. Lenin Moreno appelle au calme et à la patience.

  • Un nouveau féminicide suscite l’indignation en Argentine

Úrsula Bahillo, 18 ans, a été poignardée par son ex-compagnon, un policier de la province de Buenos Aires. Elle avait porté plainte contre lui une dizaine de fois et avait prévenu ses amies : «Si on me tue, vous savez qui est le coupable». Dans la ville d’origine d’Úrsula, comme à travers tout le pays, la colère contre l’inaction des autorités monte. Reportage de notre correspondante à Buenos Aires, Aude Villiers-Moriamé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail