Journal d'Haïti et des Amériques

Chili: victimes de pilules défectueuses, des femmes empêchées d’avorter

Audio 19:30
Une militante pro-avortement lors d'une manifestation devant le ministère de la Santé du Chili, le 26 mars 2018 à Santiago, la capitale. (Image d'illustration)
Une militante pro-avortement lors d'une manifestation devant le ministère de la Santé du Chili, le 26 mars 2018 à Santiago, la capitale. (Image d'illustration) CLAUDIO REYES / AFP

L’affaire relance le débat sur le droit à l'avortement dans le pays : au moins 140 femmes pensent être tombées enceintes à cause de leur pilule contraceptive défectueuse. Mais, la loi actuelle au Chili ne leur permet pas d'avoir accès à une interruption de grossesse.

Publicité

Au Chili, les droits des femmes feront partie des grands sujets de discussion au sein de la future Assemblée constituante, qui sera élue le 11 avril 2021, alors que cette affaire fait surface. Entre août et octobre 2020, des lots de 4 marques différentes de pilules contraceptives, principalement distribuées dans des centres de santé publics de proximité, ont été retirées de la circulation à cause de défauts de fabrication. Au moins 140 femmes estiment être tombées enceintes à cause de ces pilules. Mais, la loi chilienne est très stricte : il n'est possible d'avorter légalement qu'en cas de viol, si le fœtus n'est pas viable et enfin si la vie de la personne enceinte est menacée par la grossesse. Depuis 2011, au moins 126 femmes ont été condamnées à de la prison avec sursis pour avoir avorté. Dossier signé Justine Fontaine.

►À lire aussi : Chili: l'avortement rendu plus difficile et plus dangereux par la pandémie de Covid-19

  • Un an de Covid en Haïti, la catastrophe n’a pas eu lieu

Cela fait un an que les premiers cas de Covid ont été détectés en Haïti. 250 morts officiellement ont été recensés, selon le décompte de l’Université américaine Johns Hopkins. La catastrophe tant redoutée dans le pays aux infrastructures médicales très faibles n’a heureusement pas eu lieu. L’épidémiologiste William Pape, qui a co-présidé la cellule médicale d’urgence créée par les autorités, dresse le bilan de cette année d’épidémie en Haïti.

À lire aussi : Coronavirus en Haïti: l'épidémie finalement moins virulente que redoutée

  • Les femmes dominent le monde… de la musique américaine

Les Grammy Awards décernés, dimanche 14 mars 2021, à Los Angles aux États-Unis ont permis à la reine Beyoncé de battre le record de récompenses pour une artiste féminine dans cette compétition, et récompensé sa dauphine, la rappeuse Megan Thee Stallion, sacrée révélation de l'année. Taylor Swift a elle aussi battu un record, devenant la première artiste féminine à décrocher à trois reprises le trophée de l'album de l'année, à égalité avec des géants comme Stevie Wonder, Frank Sinatra et Paul Simon.

À lire aussi : 63e cérémonie des Grammy Awards: le triomphe des artistes féminines

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail