Journal d'Haïti et des Amériques

Procès Derek Chauvin: «La justice cherche à sortir d’un dilemme»

Audio 19:30
Le 25 mai 2020, Derek Chauvin, 45 ans dont 19 au service de la police de Minneapolis, reste agenouillé pendant près de neuf minutes sur le cou de George Floyd, quadragénaire noir, plaqué au sol et menotté.
Le 25 mai 2020, Derek Chauvin, 45 ans dont 19 au service de la police de Minneapolis, reste agenouillé pendant près de neuf minutes sur le cou de George Floyd, quadragénaire noir, plaqué au sol et menotté. © Hennepin County Jail/AFP

Le procès du policier blanc accusé d'avoir tué George Floyd entre dans le dur, ce lundi 29 mars 2021, à Minneapolis, aux États-Unis avec le début des audiences sur le fond de l’affaire. L’accusation prend la parole dans un bâtiment public transformé en camp retranché pour ce procès qui doit durer trois ou quatre semaines.

Publicité

Le 25 mai 2020, Derek Chauvin, 45 ans dont 19 au service de la police de Minneapolis, reste agenouillé pendant près de neuf minutes sur le cou de George Floyd, quadragénaire noir, plaqué au sol et menotté. Les images ont fait le tour du monde et ont fait descendre des foules partout sur la planète. Derek Chauvin est aujourd’hui inculpé pour trois motifs : meurtre, homicide involontaire, et pour violences volontaires ayant entraîné la mort. Un troisième chef d’inculpation venu s’ajouter, «plus facile à prouver» selon notre invité l’historien Francois Durpaire, selon qui «la justice cherche à sortir d’un dilemme» entre l’absence de condamnation ou une condamnation trop lourde.

  • Le référendum constitutionnel au cœur de la contestation en Haïti

Des milliers d'Haïtiens ont manifesté, dimanche 28 mars 2021, dans la capitale Port-au-Prince pour dénoncer le projet de référendum constitutionnel porté par le président. Jovenel Moïse souhaite l'adoption d'une nouvelle Constitution par un vote qui serait organisé le 27 juin 2021. Un tel projet attise les critiques jusque dans le camp du chef de l’État car la procédure choisie ne semble pas respecter les dispositions de l'actuelle constitution. Reportage d'Amélie Baron.

  • Les élections chiliennes reportées ?

Le gouvernement demande au Congrès de reporter l'élection des 10 et 11 avril aux 15 et 16 mai 2021», en raison de la crise sanitaire, écrit El Mercurio en Une. Le journal note que le pays a enregistré, au mois de mars 2021, ses pires chiffres quotidiens en termes de contaminations et d'hospitalisations. La Tercera explique que «le président Piñera présentera une réforme constitutionnelle», pour repousser la date du scrutin qui doit permettre de désigner les membres d'une Assemblée constituante chargée de rédiger la future Constitution du Chili.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail