Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une de la presse à Kinshasa

Audio 03:00
Le président de la RDC, Félix Tshisekedi.
Le président de la RDC, Félix Tshisekedi. © AFP/Sumy Sadurni

Publicité

Les consultations pour une Union sacrée de la nation... Plusieurs journaux de Kinshasa commentent cette semaine de possibles conclusions ou spéculent sur leurs résultats.

Sous le titre « Assumer le divorce ou tempérer », le quotidien Le Potentiel écrit que Félix Antoine Tshisekedi devra faire un choix à la fin des consultations du Palais de la Nation, lui qui, affirme encore le journal, est confronté à des vives tensions avec ses alliées du FCC. Pour ce quotidien, le 5e président de la RDC mise sur une stratégie haute et a recréé de fortes attentes dans la population. Des attentes perçues aux consultations où tout le monde préconise de tourner la page d'une « Coalition au pouvoir qui ne fait que creuser un profond fossé avec la population ». Le Potentiel attend que le président de la République annonce et assume « courageusement la rupture », car, poursuit le quotidien : « Verser dans des demi-mesures pour la survie d'une coalition conflictogène va sans doute créer la déception populaire ».

Le bihebdomadaire Le Maximum, de son côté, donne « La position de Kabila » sur cette recherche de « Reconfiguration de la majorité parlementaire ». En appui à l'idée de la recomposition annoncée de la majorité parlementaire issue des élections de décembre 2018 autour du président de la République, ce journal soutient je cite que « des missi dominici de l'UDPS sont fébrilement occupés à réaliser l'OPA agressif lancé contre ladite majorité acquise aujourd'hui à son prédécesseur Joseph Kabila ». Et Le Maximum, proche du FCC, de révéler : « De l'avis des membres de son premier cercle, Kabila est furieux et prêt à toute éventualité, quoi qu'il en coûte ».

L'ultime bataille de la conquête du pouvoir entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila... C'est dans le quotidien Le Phare. Blessé dans son amour propre, Joseph Kabila voit le ciel tomber sur sa tête, affirme ce journal. Et de poursuivre : « L'homme qui s'exprime peu, devient plus bavard que jamais. Ceci démontre tout simplement que l'homme semble égocentrique, l'intérêt de l'autre n'est pas son affaire, peut-on encore lire dans cette correspondance. » Et Le Phare d'estimer dans ses colonnes : « Se trouvant dans une position de faiblesse, Joseph Kabila se confectionne des plans salvateurs pour faire éjecter Félix Tshisekedi de son siège présidentiel. »

Enfin, dans l'hebdomadaire The Post : « Un scénario à la malienne serait-il en téléchargement en RDC ? » Le journal s'inquiète du « bras de fer permanent entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila qui, affirment les confrères du journal The Post, divise fortement l'armée congolaise ». Ces confrères perçoivent un déchirement au sein des Forces armées de la RDC entre loyauté envers l'actuel chef de l'État et une fidélité toujours tenace à l'ancien président Kabila. L'hebdomadaire évoque pour cela « la conférence de presse surprise » du 12 novembre dernier où, selon The Post, « le porte-parole de l'armée, le général Léon Richard Kasonga, a livré un numéro d'équilibriste étonnant, en rappel de la loyauté des FARDC aux institutions, mis en garde contre les critiques internes sur les réseaux sociaux, et lancé un avertissement contre les politiques qui voudraient instrumentaliser l'armée... »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.