La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une : en RDC, les conclusions de l'informateur chargé d'identifier une nouvelle majorité

Audio 03:00
Kamanda wa Kamanda Muzembe.
Kamanda wa Kamanda Muzembe. Thomas Nicolon

Publicité

On attendait les conclusions de l'informateur chargé d'identifier une nouvelle majorité au sein du parlement... Elles sont là !

« Modeste Bahati : Mission accomplie », s'enthousiasme le quotidien L'Avenir qui affirme que l'informateur nommé le 1er Janvier dernier a remis son rapport au président Félix Antoine Tshisekedi. Selon le journal, « l'informateur a identifié 24 regroupements politiques plus un indépendant - l'élu de Bafwasende, André Ipakala - donc 391 députés nationaux de l'Union sacrée de la nation ». « Nous avons une majorité écrasante et il n'y aura pas beaucoup de peines pour que le prochain gouvernement puisse recevoir l'investiture de l'Assemblée nationale » annonce Modeste Bahati Lukwebo dans les colonnes du quotidien L'Avenir.

Enfin, Ilunga dépose les armes, titre pour sa part le journal Le Phare, un autre quotidien qui note à ce propos que la résistance a ses limites. « Après un baroud d'honneur basé sur du vent, peut-on lire dans ce journal, monsieur Ilunga Ilunkamba a posé un acte qui a échappé à l'attention du plus grand nombre. Si l'on s'en tient à son communiqué officiel, poursuit Le Phare, l'on peut en déduire que monsieur Ilunga Ilunkamba a reconnu formellement au bureau d'âge de l'Assemblée nationale la compétence de diriger la séance plénière ayant conduit au désaveu de son gouvernement. Dans sa résistance, explique encore le quotidien, le Premier ministre déchu a bénéficié du soutien de son « autorité morale » et des résidus du FCC. Il ne voulait pas reconnaître la compétence du bureau d'âge pour traiter de la motion de censure qui visait son gouvernement ».

Score ridiculisant : Ilunga Ilunkamba, 7 votes pour sur 367. C'est dans le quotidien La République qui parle des résultats du vote de la motion de censure visant le gouvernement. Le journal a mis en Une la caricature de l'ex-président Kabila, entouré du dernier carré de ses partisans, on voit au sol des pancartes évoquant les défaites successives face à son ancien partenaire de la coalition : armée et justice, l'ex-ministre de la Justice Tunda ya Kasende, Mabunda, Ilunkamba. « Nous sommes complètement à découvert. Le Premier ministre était notre dernier rempart. Créons une nouvelle crise », peut-on lire sur cette caricature du journal La République.

« Bataille fratricide pour le perchoir à l'Assemblée nationale », constate, enfin, pour sa part le tri hebdomadaire Africa News. Ce journal qui titre : « Mboso et Kimbunda s'affrontent », écrit : « Deux frères du Grand Bandundu, Christophe Mboso N'Kondia Mpuanga pour le ticket Union sacrée et Jean Kimbunda Mudikela, indépendant, postulent pour la présidence de la chambre basse du parlement pour les trois prochaines années. L'UDPS Jean-Marc Kabund est, lui, candidat pour devenir premier vice-président de l'Assemblée nationale , révèle Africa News.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail