La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une: en RDC, la question de la nationalité au centre des débats

Audio 03:00
Un passeport congolais. Depuis plusieurs jours, la question de la nationalité anime les débats et divise en RDC.
Un passeport congolais. Depuis plusieurs jours, la question de la nationalité anime les débats et divise en RDC. © Government of the Democratic Republic of the Congo / Wikimedia

Publicité

« De père et de mère congolais ». Sous ce titre, dans la rubrique À Haute Voix, le quotidien Le Potentiel revient sur la question de la nationalité qui est au centre des débats depuis plusieurs jours. La question divise. Et, écrit l’éditorialiste, le chef de l’État a partagé sa réflexion avec les sénateurs de l’Union sacrée qu’il a reçus le samedi dernier. Selon ce confrère, Tshisekedi a plutôt conseillé la voie de la sagesse. Il a renvoyé dos à dos les pro- et anti-congolités, constate-t-il.

« Nationalité d’origine : une fausse alerte », estime aussi le trihebdomadaire Africanews. Ce journal passe en revue l’histoire de la RDC pour démontrer les dangers de la démarche. « la nationalité est un état d’esprit, une attitude, une disposition mentale et une filiation par le cœur », peut-on encore lire dans Africanews. Voilà pourquoi, écrit encore le trihebdomadaire, il faut redouter que des compatriotes pourtant nés de père et de mère congolais ne soient au fond de leur for intérieur les plus grands traîtres à la nation… »

Dans le journal L’Avenir, « Moisson abondante pour les FARDC ». C’est le bilan d’un mois de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu. Un bilan livré mercredi par le ministre des médias Patrick Muyaya en compagnie du général Léon Richard Kasonga, porte-parole de l’armée et du colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la police. Tous les sanctuaires, toutes les places fortes, tous les quartiers généraux des ADF ont été démantelés, la fabrique d’armes artisanales et la logistique détruites, peut-on également lire dans L’Avenir.

« La solidarité autour des FARDC exigée ». C’est La Prospérité, un autre quotidien, qui l’écrit reprenant les informations officielles, Patrick Muyaya annonce des avancées significatives. « Les forces armées de la RDC sont sur tous les fronts, dans le Nord-Kivu et en Ituri, depuis l’instauration de l’état de siège dans le but ultime de restaurer l’autorité de l’État dans cette partie du territoire national », explique le journal, avant de mettre en exergue des hauts faits d’armes. Tous les sanctuaires et les quartiers généraux des ADF ont été démantelés, les armes de plusieurs groupes armés étrangers et locaux récupérées, des leaders ADF et plusieurs collaborateurs congolais de ces ennemis de la paix appréhendés, selon le journal La Prospérité.

Dans le quotidien Le Phare, enfin, « Cartes Visa : pillage organisé de la RDC ». Une affaire révélée par l’inspection générale des Finances qui a pris des contours d’un grand scandale financier. Il s’agit des cartes Visa octroyées par la Banque centrale du Congo à des bénéficiaires illégaux de fonds publics, selon le journal. Ces bénéficiaires illégaux doivent rembourser, écrit encore Le Phare qui révèle aussi que « Nicolas Kazadi, le ministre des finances, ne s’est pas fait prier pour demander à la Banque Centrale du Congo, l’épicentre de cette mafia financière, de désactiver, sans délai, ces fameuses cartes Visa de malheur. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail