Le coq chante

Lutter contre les mariages précoces et les mariages forcés

Audio 19:30
Mme Diaryatou Bah, Guinéenne, féministe, militante associative, fondatrice de l’association «Espoirs et combats des femmes».
Mme Diaryatou Bah, Guinéenne, féministe, militante associative, fondatrice de l’association «Espoirs et combats des femmes». © Diaryatou Bah

Le Coq chante a décidé de célébrer la journée du 8 mars 2021 à sa manière. Une première précision : le 8 mars ce n’est pas la fête des femmes, mais la Journée internationale des droits des femmes. Nous allons donc parler de polygamie, d’excision, de mariages précoces, de mariages forcés, et toutes ces pratiques sociales qui empêchent un réel épanouissement des femmes dans de nombreux pays.  

Publicité

Cette année marque le 20e anniversaire de la déclaration de Bamako. C’est le premier texte dont s’est dotée la Francophonie, dans le domaine de la démocratie et des droits de l’homme. Et pour célébrer ce 20e anniversaire, l’Organisation internationale de la Francophonie a initié un cycle de «Conversations francophones» pour échanger sur des questions relatives aux droits de l’homme, aux libertés fondamentales et à la démocratie. La 3ème et dernière Conversation de ce cycle avait pour thème : «Lutter contre les mariages précoces et les mariages forcés dans l’espace francophone».

Le chemin qui reste à faire pour l’épanouissement des femmes dans le monde est long. Et cela concerne toutes les sociétés, tous les milieux culturels, tous les continents et tous les pays. Chacun à des degrés divers. Et la difficulté principale, c’est qu’on a fait de simples problèmes de santé publique des questions tabous. En parler revient donc à critiquer, ou même offenser une culture ou une religion.

Il faudra bien qu’un jour ou l’autre, les sociétés humaines trouvent le moyen de dépasser ces difficultés qui sont totalement artificielles. Parce qu’il faut savoir que chaque année, 12 millions de filles sont mariées avant 18 ans dans le monde, soit 1 fille sur 5, selon l’ONG Plan international. En Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, plus de 4 jeunes femmes sur 10 sont mariées avant leur dix-huitième année.

RFI consacre, lundi 8 mars 2021, une journée spéciale à la Journée internationale des droits des femmes en mettant à l'honneur les femmes scientifiques. 

Invitée :

- Mme Diaryatou Bah, Guinéenne, féministe, militante associative, fondatrice de l’association «Espoirs et combats des femmes».

Production : Sayouba Traoré

Réalisation : Ewa Piedel

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail