Les dessous de l'infox

Littérature et mensonge

Audio 19:30
© DR

S’il est un domaine où la fiction est banale, c’est la littérature. Certains écrivains ne se privent pas de déformer la réalité pour rendre leur autobiographie plus séduisante ; ils inventent des faits qui ne se sont pas produits pour se mettre en valeur ou pour soutenir une théorie qui leur tient à cœur. La littérature s’arrange parfois avec la vérité des faits, même quand elle est censée raconter l’histoire officielle. Cette infox littéraire est-elle nécessaire à la création et jusqu’où est-elle acceptable ?

Publicité

Au programme :

- Entretien avec Pierre Bayard, professeur de Littérature à l’Université de Paris-VIII-Vincennes-Saint-Denis, psychanalyste et auteur de «Comment parler des faits qui ne se sont pas produits ?» aux Éditions de Minuit.

- Élections en France, les complotistes investissent le champ politique. La chronique de Sophie Malibeaux.

- La photo d’un massacre au Nigeria pour illustrer le drame de Solhan au Burkina Faso. Vérification faite par Monique Ngo Mayag de l’AFP factuel à Dakar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail