Turbulences dans l'islam de France

Audio 48:30
Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (2è gauche) et d'autres membres du CFCM, dans la cour du palais de l'Elysée, à Paris, le 18 janvier 2021.
Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (2è gauche) et d'autres membres du CFCM, dans la cour du palais de l'Elysée, à Paris, le 18 janvier 2021. © Ludovic MARIN/AFP
Publicité

Religions du Monde - Dimanche 31 janvier 2021 - 10H10-11H00 heure de Paris 


Après le refus de trois fédérations du CFCM (Conseil français du culte musulman) de signer la charte des principes pour l'islam de France qui prend clairement position contre l'islam politique, les recteurs des mosquées de Lyon et Villeurbanne Kamel Kabtane et Azzedine Gaci ont contesté l'absence de concertation préalable. Le sociologue spécialiste du fait religieux et de l'islam Omero Marongiu-Perria analyse cette nouvelle crise. 

Parmi les non-signataires de la charte, deux fédérations franco-turques : le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) et  Millî Görüs. La première est une émanation du Dinayet, le ministère turc des Affaires religieuses, la seconde est la branche française de cette confédération ultranationaliste proche des Frères musulmans.

Focus sur l'islam franco-turc avec Samim Akgönül, directeur du Département des Études turques à l'Université de Strasbourg. Il a publié «La Turquie nouvelle et les Franco-Turcs : une interdépendance complexe» (L'Harmattan 2020). 

Entretien avec Mgr Dominique Rey, évêque de Toulon-Fréjus. Dans son diocèse, il côtoie de nombreux musulmans et a publié «L'islam: menace ou défi ?» (Artège-2019).

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI