Accéder au contenu principal
Rendez-vous culture

Livre: «Sorcière», ou la représentation des sorcières dans l'histoire de l'art

Audio 02:44
«Sorcière», d'Alix Paré.
«Sorcière», d'Alix Paré. © Éditions du Chêne

Les sorcières avec leurs chapeaux pointus et leurs balais vous font peur ? Vous font rire ? Mais d’où viennent-elles ? Alix Paré, historienne de l’art, vient de publier « Sorcière », un ouvrage aux éditions du Chêne qui nous raconte la naissance de la représentation de la sorcière dans l’histoire de l’art. Un livre passionnant sur l’invention de la méchante femme.

Publicité

Les sorcières vous les imaginez peuplant le monde depuis son origine ? Dans l’histoire de l’art, elles n'apparaissent pourtant qu'à la fin du Moyen-Age. Avant cela, on trouve des enchanteresses, des magiciennes, des déesses capables de faire le bien et le mal, mais point de  femmes maléfiques habillées de noir et dansant avec le diable. C'est ce que raconte le passionnant ouvrage d'Alix Paré, historienne de l'art, qui décrypte les représentations de la sorcière dans la peinture, le dessin, la gravure.

« A priori, les deux premières sorcières de l’histoire de l’art datent des années 1440. Ce sont deux petites femmes sur des balais, une enluminure dans un manuscrit qui parle d’une secte, les Vaudois, qu’on suspecte de sorcellerie. »

La grande chasse aux sorcières

À partir de la Renaissance, la grande chasse aux sorcières décimera des dizaines de milliers de femmes dans toute l'Europe. « Au XIVe siècle notamment, il y a la fin de la guerre de Cent Ans, la peste, les famines, de mauvaises récoltes. Donc, on cherche un bouc émissaire et il va y avoir ce développement de la figure de la sorcière qui va cristalliser les angoisses. On pense que la voisine a peut-être pactisé avec le diable. Cela explique alors beaucoup de misères. »

Très vite la sorcière est représentée avec un nez crochu et un chapeau pointu. « Les juifs du Moyen-Age sont considérés comme des hérétiques. Et on va emprunter aux caricatures certains traits comme le nez crochu pour développer l’iconographie de la sorcière. À certaines époques, les juifs sont également contraints à porter un chapeau pointu pour être reconnus. Et ce chapeau pointu revient régulièrement chez les sorcières. »

Quand les Occidentaux exportent « la sorcière » en Afrique

Les premiers bateaux européens qui accostent en Afrique exportent la sorcière. Un exemple de transfert culturel, selon Alix Paré : « La magie, les fétiches qui sont très utilisés dans la culture africaine traditionnelle ont très vite assimilés par les Occidentaux à de la sorcellerie, même avant la colonisation. Et même aujourd’hui, on appelle encore sorcier ou sorcière certains personnages en Afrique. Cela est un apport de l’Occident qui regardait la culture africaine. »

Dans l'histoire de l'art, la sorcière est souvent représentée comme une femme en lien avec une nature sauvage. « On se méfie beaucoup des femmes dans les époques anciennes, puisqu’il y a beaucoup de mystères qui entourent le corps féminin, la procréation, le cycle menstruel, donc il y a beaucoup de tabous, de méconnaissances et d’inquiétudes. Et il y a des femmes qui effraient : les femmes savantes, les femmes qui connaissent les plantes, qui sont des guérisseuses ou celles qui font des avortements clandestins… »

La réhabilitation de la sorcière

Le siècle des Lumières, plus rationnel, fait disparaitre la sorcière, mais elle resurgit dans l'art au XIXe siècle sous l'image de la femme tentatrice et par le biais des contes. Dans les années 1960, les féministes américaines et européennes la réhabilitent. La sorcière n'est plus celle qui fait le mal, mais une victime de la société patriarcale.

► À lire aussi : «I Am Not a Witch» de R. Nyoni: «Les camps de sorcières existent en Afrique»

► À lire aussi : En Écosse, la mémoire des victimes des chasses aux sorcières en débat

► À écouter aussi : Les sorcières à Hollywood ou comment la sorcière a envahi le cinéma américain

► À écouter aussi : Janicot-Sorente dévoilent les sorcières, sans filtre

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.