Rendez-vous culture

«Moi, menteur» par Antonion Altarriba

Audio 02:32
«Moi, menteur» par Antonion Altarriba.
«Moi, menteur» par Antonion Altarriba. © Denoël Graphic

Raconter la noirceur de la société dans un récit de bande dessinée, c'est ce que fait l'écrivain espagnol Antonio Altarriba depuis « L'Assassin » de 2014. Il imaginait un professeur d'histoire de l'art élevant l'assassinat au rang d'art. En 2018, il inventait un fou, docteur en psychologie chargé d'identifier des maladies inédites pour permettre à un grand laboratoire pharmaceutique d'élargir sa pharmacopée. Cette année, il clôt ce triptyque publié chez Denoël Graphic avec un personnage de menteur professionnel et épingle au passage toute la classe politique espagnole.