Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Fay, la juriste décalée de Côte d’Ivoire

Audio 02:05
Capture d'écran de la page Facebook de «Fay, juriste décalée».
Capture d'écran de la page Facebook de «Fay, juriste décalée». © facebook.com/fay.juriste/
Par : Jenna Le Bras
5 mn

En ce moment, en Côte d’Ivoire, une jeune femme fait un carton sur les réseaux sociaux. Thes, plus connue sous le pseudo « Fay, la juriste décalée » propose chaque semaine aux internautes des rendez-vous pédagogiques pour les sensibiliser au droit. Résiliation de bail, droits de succession, divorce et même infidélités ou impuissance sexuelle au sein du mariage... Ils sont plusieurs milliers à suivre ses cours de « droit pour les nuls ». Rencontre à Abidjan, avec « Fay, la juriste décalée », en plein tournage de ses prochains épisodes.

Publicité

Dans l’appartement où nous nous trouvons, un fond vert a été déployé, des spots lumineux installés un peu partout dans le salon. Il y a une caméra et des micros. Thes, 27 ans est en plein enregistrement.

Depuis le mois de mai, la jeune femme, juriste de formation, rencontre un succès fulgurant sur les réseaux sociaux. Elle a crée un avatar : « Fay, la juriste décalée » pour sensibiliser les Ivoiriens aux notions indispensables de droit.

« En Afrique, on a peur de la justice. Quand on a un litige, on aime généralement dire, communément ici, je laisse, c'est pour moi. Donc ma première motivation c'était déjà de rendre le droit accessible et de permettre aux gens de connaître leurs droits. Il y a ce dicton qui dit que nul n'est censé ignorer la loi donc même si vous ne connaissez pas la loi, la loi va s'appliquer à vous.

Les thèmes comme le mariage, les successions, la filiation, la minorité,... Tout ce qui touche au droit des personnes intéresse beaucoup plus les gens. Et c'est normal ! Que vous soyez entrepreneur, que vous soyez ministre... Ce sont des choses qui vous touchent. »

Aujourd'hui le programme est chargé, la jeune femme doit mettre en boite sept vidéos. Les prises s’enchaînent et derrière la caméra, Nadège, une copine, s’improvise réalisatrice et conseillère.

« Généralement les gens voient le produit fini mais on ne se rend pas compte de la difficulté. Faire 10, 12 ou 15 vidéos en une journée, traiter des thèmes que l'on a étudiés durant des années et les résumer en une minute. »

Fay est présente sur Twitter, Instagram et Facebook. Elle privilégie tout ce qui touche au droit commun, mais répond volontiers aux questions variées de ses abonnés. Elle organise aussi des questionnaires en ligne tous les vendredis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.