Reportage Afrique

Côte d'Ivoire: à Dabou, entre détente et peur de rechute

Audio 02:15
Vue de la ville de Dabou, à une cinquantaine de kilomètres d'Abidjan, en mars 2021. En octobre dernier, un conflit a éclaté et a fait une vingtaine de victimes.
Vue de la ville de Dabou, à une cinquantaine de kilomètres d'Abidjan, en mars 2021. En octobre dernier, un conflit a éclaté et a fait une vingtaine de victimes. © RFI/François Mazet

La Côte d’Ivoire s’apprête à voter ce samedi 6 mars pour des élections législatives qui marquent le retour aux urnes des opposants qui avaient massivement boycotté la présidentielle du 31 octobre, lors de laquelle Alassane Ouattara avait obtenu un 3e mandat décrié. La campagne, qui prend fin ce jeudi soir, s’est globalement déroulé dans le calme, au contraire de celle de la dernière présidentielle.

Publicité

À Dabou par exemple, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest d’Abidjan, trois jours de conflit politico-communautaire avaient fait une vingtaine de victimes mi-octobre. Une cinquantaine de jeunes sont encore en prison depuis ces incidents. Aujourd’hui, on oscille entre message de détente et peur de rechute.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail