Reportage Afrique

Gabon: à Pongara, les animaux font leur retour

Audio 02:17
Un troupeau de buffles se déplace dans la réserve de Pongara, au Gabon.
Un troupeau de buffles se déplace dans la réserve de Pongara, au Gabon. © RFI/Yves-Laurent Goma

Érigé en parc national il y a 19 ans, l’accès à la réserve de Pongara a été interdit aux braconniers et les efforts de conservation portent les fruits. Les éléphants, les buffles même les hippopotames sont de retour.

Publicité

De notre envoyé spécial à Pongara,

Avant de partir à la rencontre des animaux sauvages de Pongara, les touristes doivent suivre les consignes de sécurité obligatoires. La première rencontre se fait avec un groupe de singes.

Ingrid Bignoumb Bi Moussavou, écoguide dans le parc, les connaît bien. « C’est une très bonne petite colonie. On va pouvoir continuer la randonnée, cela augure d’une très bonne journée », présume-t-elle.

Les randonneurs s’éloignent. Parmi eux, Florence une jeune géologue qui travaille dans le pétrole à Port-Gentil. Elle a effectué ce voyage pour voir des animaux sauvages en liberté et non enfermés dans des zoos.

Buffles et éléphants

Avec ses jumelles, elle aperçoit sur une prairie un groupe de buffles. Mais elle n’est pas très satisfaite.

« C’était un très beau buffle. C’est vrai que c’était très loin, ça aurait été magnifique qu’on puisse le voir de plus près, face à face. » Elle espère néanmoins le voir plus distinctement « bientôt, dans les prochaines heures ! » 

20 minutes plus tard, Florence peut admirer un éléphant qui prend son repas dans une broussaille. « Ce sont vraiment des petits éléphants très spécifiques du Gabon, magnifiques à voir avec leurs grandes défenses », dit-elle.

Éclairé par une lumière rouge, un éléphant de Pongara se déplace pendant la nuit dans la forêt.
Éclairé par une lumière rouge, un éléphant de Pongara se déplace pendant la nuit dans la forêt. © AP/Jerome Delay

Un peu plus loin, un chimpanzé est perché sur un arbre. Son cri retentit dans la forêt.

Des efforts de conservation qui payent

« De plus en plus, on fait des observations des animaux de manière générale », dit François Boussamba, fin connaisseur de Pongara. Il est convaincu que les animaux sont de retour grâce aux efforts de conservation. « Les animaux sont de retour. On peut les observer facilement. Avant 2002, il fallait aller très loin pour les voir. Mais depuis 2005, avec les efforts de conservation, on a les animaux jusqu’à quelques mètres, et même dans les villages », explique-t-il.

Le retour des animaux est une excellente nouvelle, mais un véritable casse-tête pour les populations locales. Kevin est né et a grandi à la Pointe-Denis, un des sites les plus touristiques de Pongara. « En général ce sont les éléphants et les buffles, la nuit, derrière les maisons, qui viennent se nourrir au niveau des poubelles. Ils cassent aussi les maisons. On n’a aucune assistance... » déplore-t-il.

L’agriculture étant désormais quasi-impossible, les populations réclament d’être impliqué dans le développement touristique du parc.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail