Reportage international

Grâce aux réseaux sociaux, une nouvelle génération palestinienne se fait entendre

Audio 02:29
Comptes Twitter et Instagram des activistes palestiniens
Muna al Kurd, Mohammad al Kurd et Tareq Bakri.
Comptes Twitter et Instagram des activistes palestiniens Muna al Kurd, Mohammad al Kurd et Tareq Bakri. © Instagram / Twitter / Montage RFI

Cela s’était déjà vu lors du Printemps Arabe, en 2011, les réseaux sociaux avaient pu faire la différence, mais les Palestiniens ne l’avaient, jusqu’ici jamais expérimenté sur le terrain. Ces derniers jours, alors que la situation est extrêmement violente pour cette population à Jérusalem, en Cisjordanie et dans les villes d’Israël où vivent des Palestiniens ayant la nationalité israélienne, au moment où les frappes à Gaza se durcissent, la jeune génération palestinienne suit l’actualité en direct, non pas à travers les médias traditionnels, mais via les réseaux sociaux. Twitter, Télégram, mais surtout Instagram et TikTok, qui donnent la place à une parole libre et une fenêtre sur ce qui se passe en temps réel.

Publicité

Reportage à Ramallah, de notre correspondante, Alice Froussard. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail