Revue de presse Afrique

À la Une: la disparition d’Hamed Bakayoko

Audio 01:34
Ce jeudi matin, la presse ivoirienne rend hommage à Hamed Bakayoko.
Ce jeudi matin, la presse ivoirienne rend hommage à Hamed Bakayoko. © Paulina Zidi / RFI

Publicité

Une première page toute en noir et blanc pour L’Intelligent à Abidjan, avec ce grand titre : « Un grand fils de la Côte d’Ivoire s’est éteint hier ; un coup dur terrible pour les Ivoiriens et pour le président Ouattara. »

Du noir aussi à la Une de Fraternité Matin : « Hamed Bakayoko, hélas… », soupire le quotidien abidjanais. Avec ce commentaire, « au poste de premier ministre, il avait commencé à rétablir le fil du dialogue fécond avec l’opposition. (Encore une fois) hélas… Entré tôt dans le chaudron de la politique, il quitte la scène au moment le plus inattendu. »

« Triste loi des séries… »

Dans la presse de la sous-région, l’émotion est tangible… « À la primature ivoirienne, la tragédie se répète », pointe WalfQuotidien au Sénégal, après la disparition en juillet dernier d’Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et dauphin désigné du président Ouattara.

« Triste loi des séries sur les bords de la lagune Ebrié », renchérit L’Observateur Paalga à Ouagadougou.

« Côte d’Ivoire : Premier ministre, le fauteuil maudit ! », insiste WakatSéra.

Du coup, « ADO dans les cordes », s’exclame Le Pays.

« Une perte cruelle pour Alassane Ouattara », souligne Ledjely à Conakry. Car « l’ultime geste politique d’Hamed Bakayoko, c’était le dialogue avec l’opposition qu’il a piloté en décembre dernier, au lendemain de la présidentielle mouvementée du 31 octobre. Un geste dont la portée symbolique devrait continuer à habiter tous les acteurs politiques ivoiriens. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail