Tour du monde des correspondants

De Bagdad à Bruxelles, des agressions de dirigeants restées célèbres

Audio 04:21
En 2008, lors d'une conférence de presse à Bagdad, un journaliste irakien lance ses chaussures en direction du président américain Georges W. Bush en criant "C'est un baiser d'adieu du peuple irakien, mon chien !"
En 2008, lors d'une conférence de presse à Bagdad, un journaliste irakien lance ses chaussures en direction du président américain Georges W. Bush en criant "C'est un baiser d'adieu du peuple irakien, mon chien !" © AFP - THAIER AL-SUDANI

Publicité

Cette semaine en France, un jeune homme a giflé le président Emmanuel Macron au cri de « Montjoie Saint-Denis », le cri de guerre des chevaliers autrefois et slogan de ralliement pour l'extrême droite royaliste. Le giffleur Damien Tarel a passé sa première nuit en prison après avoir écopé de 4 mois fermes et 14 avec sursis. Notre tour du monde des correspondants revient sur les agressions de dirigeants restées célèbres : en ont été victimes le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy en 2015, Silvio Berlusconi en 2009 à Milan, le président américain Georges Bush en 2008 à Bagdad et encore Charles Michel, alors Premier ministre de la Belgique, en 2014.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail