Vous m'en direz des nouvelles !

Annie Lulu, de Bucarest à Bukavu, la confluence d'une vie

Audio 48:30
Portrait de la romancière Annie Lulu.
Portrait de la romancière Annie Lulu. © Francesco Gattoni

Des bords de la mer Noire de la Roumanie aux Grands Lacs du Congo, Annie Lulu signe un premier roman émouvant, lumineux et révolté dans une longue quête d'identité.

Publicité

Le premier livre d'Annie Lulu est un très beau récit. Celui d’une mère qui s’adresse à son fils à naître. Elle parle au bébé de ses parents et de ses grands-parents. Au fil des pages, le récit se révèle être une quête d’identité, celle de cette jeune femme au destin pas banal, née à Iasi, dans la région moldave du nord-est de la Roumanie, en décembre 1989, en même temps qu’éclatait la révolution roumaine qui allait abattre la dictature communiste. Elle s’appelle Nili, et elle est la fille d’Elena, professeure d’université roumaine, et d’Exaucé Makasi, un Congolais engagé, admirateur de Patrice Lumumba qu’elle n’a jamais pu connaître.

« La mer Noire dans les Grands Lacs » d’Annie Lulu, paru aux éditions Julliard, nous plonge de Bucarest à Goma, en passant par Paris et Kinshasa, dans un destin familial singulier, au sein duquel se côtoient la honte et la fierté, la haine et l’amour, la violence et l’espoir. 

Reportage :  Alors que les lieux culturels sont à l’arrêt en France, la Bulgarie a décidé de laisser ses salles de spectacle ouvertes. Selon quelles modalités ? Reportage à Sofia d’Antoine Pecqueur

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail