Astronomie

Découverte d'un système d'au moins cinq planètes tournant autour d'une même étoile

Vue d'artiste du système planétaire HD10180
Vue d'artiste du système planétaire HD10180 ESO/L.Calçada

Les astronomes de l'Observatoire européen austral (ESO), au Chili, ont annoncé le 24 août 2010 avoir découvert un système d'au moins cinq planètes - peut-être sept - tournant en orbite autour d'une étoile semblable au Soleil.

Publicité

« Nous avons trouvé ce qui est très probablement le système comportant le plus de planètes découvert jusqu'à présent », a déclaré Christophe Lovis, principal auteur de l'article présentant ce résultat, rendu public lors d'un colloque international à l'Observatoire de Haute-Provence (France, sud). Notre système solaire comprend huit planètes. Avec sept, le nouveau systèmme découvert serait donc semblable au nôtre, selon les explications de l'Observatoire européen austral.

Ce tout nouveau système planétaire découvert autour de HD 10180 est « unique », précise l'ESO. « Avec au moins cinq planètes de type Neptune réparties sur une distance correspondant à l'orbite de mars, la région interne de ce système est plus peuplée que celle de notre Système Solaire et on y trouve beaucoup plus de planètes massives ». « Cette remarquable découverte met également en évidence le fait que nous entrons maintenant dans une nouvelle ère de la recherche des exoplanètes (*) c'est-à-dire  l'étude de systèmes planétaires complexes et non plus seulement celle de planètes individuelles », souligne le chercheur.

Les astronomes ont utilisé le spectrographe HARPS -installé sur le télescope de 3,6 mètres de l'ESO à La Silla au Chili- pour étudier pendant six ans l'étoile semblable au Soleil, HD 10180, située à 127 années-lumière de la Terre dans la constellation australe de l'Hydre mâle (le Serpent de Mer).

De « bonnes raisons » de penser que deux autres planètes sont présentes

Grâce aux 190 mesures individuelles d'HARPS, ces astronomes ont détecté un infime mouvement d'avant en arrière de l'étoile dû à l'attraction gravitationnelle complexe de cinq planètes ou plus. Les cinq signaux les plus forts correspondent à des planètes de masse semblable à Neptune (entre 13 et 25 masses terrestres), en orbite autour de l'étoile avec des périodes allant de 6 à 600 jours.

Les distances qui séparent ces planètes de leur étoile vont de 0,06 à 1,4 fois la distance Terre-Soleil. Les chercheurs soulignent qu'ils ont également de « bonnes raisons » de penser que deux autres planètes sont présentes. L'une des deux devrait être une planète de type Saturne (avec une masse minimum de 65 masses terrestres) tournant autour de l'étoile en 2.200 jours. L'autre devrait être la planète la moins massive jamais découverte avec une masse d'environ 1,4 fois celle de la Terre. Elle est très proche de son étoile, à seulement 2% de la distance Terre-Soleil. Une année sur cette planète durerait seulement 1,8 jour terrestre.

Jusqu'à présent, les astronomes connaissaient quinze systèmes avec au moins trois planètes. Le dernier détenteur du record (55 Cancri) contenait cinq planètes dont deux étaient des planètes géantes.

(*) les exoplanètes sont des planètes orbitant autour d'une étoile autre que le Soleil

Pour en savoir plus :

Consulter le site de l'ESO

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail