Climat

Les temps changent, le sens des courants marins aussi!

Image satellite prise à l'est des Etats-Unis du Gulf Stream, courant chaud qui remonte vers le Nord.
Image satellite prise à l'est des Etats-Unis du Gulf Stream, courant chaud qui remonte vers le Nord. Planet Observer / Universal Images Group/Getty Images

Des biochimistes et océanographes de Suisse, du Canada et des Etats-Unis ont pu observer que le courant océanique froid du Labrador, qui descend le long de la côte Ouest des Etats-Unis, avait perdu de son influence au profit du Gulf Stream, courant chaud qui remonte vers le Nord. C'est en étudiant les coraux qu'ils ont découvert la preuve de cette modification des courants océaniques de l’Atlantique, un changement qui qualifié de « radical » depuis les années 1970. Ce phénomène pourrait avoir des conséquences importantes sur le climat.

Publicité

Ces scientifiques, dont les travaux ont été publiés dans le journal de l'Académie Américaine des Sciences (PNAS), ont analysé la signature isotopique de l'azote des récifs coralliens, qui se nourrissent de particules organiques emportées par les courants. En analysant la croissance de leurs anneaux colorés sur une période de quelque 700 ans, ils ont pu établir quel courant sur quelle période avaient nourri ces coraux.

On a besoin de comprendre les phénomènes liés aux mouvements de l'océan.

Patrick Vincent, directeur adjoint à l'Ifremer

Labrador et Gulf stream: deux courants aux signatures très différentes

L'Atlantique est traversé par deux principaux courants qui créent une circulation permanente dans l’océan. Le courant froid du Labrador vient des eaux arctiques et descend vers le sud en longeant la côte Ouest des Etats-Unis; ce courant pauvre en nourriture pour les coraux laisse progressivement sa place à un autre grand courant de l’Atlantique, le Gulf Stream. Ce dernier, à l’opposé, est un courant chaud qui remonte vers le nord, non loin des côtes européennes, et dont les eaux salées sont particulièrement riches en particules organiques. Ces deux courants ont donc deux signatures très différentes et les coraux en témoignent.

Il faut améliorer la gouvernance des océans à toutes les échelles.

Mêmes enjeux de préoccupation pour les 80 pays réunis

Le résultats de ces observations sur la présence du passage de ces courants sur les coraux montre que le courant du Labrador perd de son influence au profit du Gulf stream depuis les années 1970 et comme l’observe Carsten Schubert, de l'Institut de recherche de l'eau des Ecoles Polytechniques fédérales (Eawag) « pendant 2.000 ans, le Labrador a été plus fort que le Gulf Stream mais maintenant le courant du Sud a pris le dessus et c'est vraiment un changement radical ».

Les effets des courants océaniques

Ces courants jouent un rôle très important dans le climat mondial car ils ont un lien avec l'AMO, l’oscillation multi-décennale de l'Atlantique qui est une variation cyclique à grande échelle du courant atmosphérique et océanique dans l'Atlantique Nord, un phénomène qui augmente et baisse alternativement la température de surface de l'océan et qui a des effets sur les conditions météorologiques en Europe et aux Etats-Unis.

L’impact climatique 

Les chercheurs qui ont participé à ces recherches pensent qu’il existe un lien direct entre les variations des courants océaniques dans l'Atlantique Nord et le réchauffement climatique causé par les activités humaines.

Ce changement est significatif et son développement en importance pourrait avoir des conséquences difficilement imaginables.

Pour en savoir plus :

Consulter les sites

- du CNRS / Gulf stream et / Influence des oscillations climatiques décennales des bassins océaniques sur le phytoplancton

- de la revue en ligne NatureReversed flow of Atlantic deep water during the Last Glacial Maximum

- de l'Ifremer / la courantologie et / Observer, comprendre et prévoir l’océan

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail