Afrique/Internet

Des SMS pour traquer les faux-médicaments : le projet mPedigree

Des médicaments d'origine frauduleuse sur un marché à Abidjan en Côte d'Ivoire.
Des médicaments d'origine frauduleuse sur un marché à Abidjan en Côte d'Ivoire. Photo AFP/Issouf Sanogo

4ème Forum NetExplorateur, qui se tenait les 3 et 4 février 2011 au palais de l’Unesco à Paris, le projet ghanéen mPedigree permet aux Africains de vérifier l’authenticité d’un médicament grâce au code inscrit sur la boîte et à l’envoi gratuit d’un SMS. Une initiative qui fédère les principaux opérateurs de téléphonie mobile africains, les industries pharmaceutiques et les instances gouvernementales de santé." > Lauréat du 4ème Forum NetExplorateur, qui se tenait les 3 et 4 février 2011 au palais de l’Unesco à Paris, le projet ghanéen mPedigree permet aux Africains de vérifier l’authenticité d’un médicament grâce au code inscrit sur la boîte et à l’envoi gratuit d’un SMS. Une initiative qui fédère les principaux opérateurs de téléphonie mobile africains, les industries pharmaceutiques et les instances gouvernementales de santé.

Publicité

Lutter contre la contrefaçon d’une manière simple et en impliquant le consommateur, telle est la force de cette application voulue par mPedigree, qui n'associe pas de grosses technologies à ce projet. Les initiés parlent de low-tech, c'est-à-dire de technologies déjà acquises et vulgarisées. Ce projet a été testé pour la première fois au Ghana en janvier 2008. Il est actuellement en cours de déploiement au Niger, en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda et au Cameroun.

La lutte contre la contrefaçon en Afrique est un enjeu de santé publique. Chaque année, selon l’OMS, quelque 100 000 personnes seraient tuées pour un motif lié à la consommation de fausses molécules. Dans des pays fortement touchés par le paludisme ou le SIDA, les médicaments sous-dosés, sur-dosés ou sans principe actif circulent malheureusement presque impunément.

Conséquences de ces pratiques frauduleuses : les patients sont en échec thérapeutique ou développent une résistance aux traitements. Au pire des cas, ils meurent. Il devenait donc urgent de mobiliser les Africains. C’est dans cet esprit que mPedigree a vu le jour :  l’essor du téléphone portable en Afrique et la montée des réseaux sociaux permet désormais le partage d’informations et de services pour le bien de tous. Proximité et gratuité ... Une «recette» qui connaît depuis peu, un franc succès!

Pour en savoir plus :

→ Ecoutez le reportage de Serge Daniel au Mali sur les « pharmacies par terre »

Mali Reportage sur les faux médicaments "Pharmacies par terre" de Serge Daniel

 

 

 

 

 
→ Visionnez le reportage de France 24 au Bénin sur L'appel de Cotonou, le lancement d'une campagne de lutte contre les faux médicaments par Jacques Chirac en 2009

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail