Accéder au contenu principal
Changement climatique

2012: les besoins en aide humanitaire d'urgence devraient s'intensifier

Somalienne réfugiée à Dadaab, à la frontière entre le Kenya et la Somalie 19 Octobre, 2011
Somalienne réfugiée à Dadaab, à la frontière entre le Kenya et la Somalie 19 Octobre, 2011 Reuters/Thomas Mukoya
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Selon l’état de la migration environnementale, les réfugiés climatiques étaient quelque 38 millions en 2010. Sécheresse, faim, crises politiques et économiques : quelque 51 millions de personnes dans le monde auront besoin l'an prochain d'une aide humanitaire d'urgence, dont le montant total est estimé à 7,7 milliards de dollars, a déclaré Valérie Amos, secrétaire-général adjoint des Nations unies en charge des programmes humanitaires (Ocha). C'est, selon cet organisme onusien, la Corne de l'Afrique qui est victime de la plus grave crise humanitaire au monde.

Publicité

Les humanitaires s'attendent à une aggravation de la crise, qui devrait se poursuivre en 2012 : « Des millions de personnes vont être affectées par des situations d'urgence ou vont voir leur situation actuelle se dégrader, suite à des changements climatiques, à des crises politiques et économiques, à la migration, à l'urbanisation ou à la rapide croissance de la population », a déclaré Valérie Amos, faisant un appel de fonds destinés à financer l'aide humanitaire d'urgence dans 16 pays (*).

Coordonnée par l'OCHA, l'office des Nations unies chargé de l'aide humanitaire, la plus grosse partie de l'aide ira aux victimes de la faim et de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique dont quelque 1,5 milliard de dollars destinés à la Somalie, où 250.000 personnes sont en danger de mort du fait de la famine et où 4 millions de personnes ont besoin d'une aide d'urgence.

Avec quelque 601.000 réfugiés climatiques, les besoins du Kenya, qui souffre également d'une faible production agricole du fait de la sécheresse, de manque de stocks, et de prix alimentaires élevés, s'élèvent à 763,8 millions de dollars en 2012.

Les appels de fonds ont augmenté de 52% pour la Somalie

En 2011, le nombre de personnes concernées par ces appels de fonds était de 62 millions. La situation s'est en effet nettement améliorée dans certains pays, comme le Tchad ou Haïti. Par rapport à l'année qui vient de s'écouler, les appels de fonds ont augmenté de 52% pour la Somalie, de 54% pour le Yémen, de 139% pour Djibouti, de 23% pour le Soudan du Sud, et de 15% pour les Philippines.

(*)Les 16 pays concernés sont : l'Afghanistan, la République centrafricaine, le Tchad, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, Djibouti, Haïti, Kenya, le Niger, les Territoires occupés, les Philippines, le Soudan du Sud, la Somalie, le Soudan, le Yémen et le Zimbabwe.

Pour en savoir plus :

Site de l'Office des Nations unies chargé de l'aide humanitaire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.