Accéder au contenu principal
Espace

Pour la 1ère fois, le privé entre dans le transport spatial avec Space X

La capsule Dragon de Space X  (lancée par sa fusée Falcon) s'est arrachée du pas de tir de la base aérienne de Cap  Canaveral près du Centre Spatial Kennedy (Floride, sud-est) à 3H44 du matin
La capsule Dragon de Space X (lancée par sa fusée Falcon) s'est arrachée du pas de tir de la base aérienne de Cap Canaveral près du Centre Spatial Kennedy (Floride, sud-est) à 3H44 du matin REUTERS/Michael Brown
Texte par : Patrick Chompré
3 mn

Pour la première fois, une fusée privée s’est élancée de Cap Canaveral ! La firme américaine Space X a lancé avec succès ce mardi à 7H44 GMT sa fusée Falcon 9, équipée de sa capsule Dragon. But de la mission : ravitailler les astronautes de la Station Spatiale Internationale (ISS). Faut-il y voir le signe d’un changement important dans l’industrie spatiale ?

Publicité

C’est une mission de démonstration qui fera date si elle est réussie ! Après plusieurs annulations et reports, la fusée Falcon s’est finalement arrachée de son pas de tir de la base aérienne de Cap Canaveral, près du Centre Spatial Kennedy (Floride, sud-est) à 3H44 du matin. 

Dix minutes après le décollage, la capsule Dragon s’est détachée de la fusée comme prévu, transportant à bord une petite charge utile d'une demie tonne, constituée surtout de provisions pour l'équipage de l'ISS. La capsule fera les mêmes manœuvres d'approche de l'ISS que les vaisseaux cargo automatiques européens ATV et japonais HTV : survol de la station à une distance de quelque 2,5 km avant une approche graduelle puis l’amarrage final. Dragon se désamarrera trois semaines plus tard pour effectuer un retour sur Terre, transportant également une petite charge. Son amerrissage est prévu dans le Pacifique, au large des côtes californiennes.

Un tournant dans l’industrie spatiale

Ce premier tir est l’aboutissement d’un programme initié par la Nasa en 2006. Avec la décision de mettre fin à l’activité de la navette, trop onéreuse et trop fragile, il s’agissait alors d’aider le développement de systèmes commerciaux pour acheminer le fret en direction de la station spatiale internationale.

Actuellement plusieurs entreprises privées sont donc dans la course, parmi lesquelles Space X, entreprise fondée en 2002 par Elon Musk, le créateur de la société de paiement en ligne Paypal. « Le marché du transport spatial est plein de promesses » explique Alain Dupas, expert en politiques spatiales : « Si Space X parvient à mettre au point son système cette année, la Nasa lui assurera un marché de trois lancements par an, pour un budget de 400 millions de dollars ».

C’est un marché qui attire de nouvelles firmes souvent fondées par des entrepreneurs qui ont réussi dans le commerce sur Internet. Ces derniers importent leurs recettes :

  • peu de hiérarchie
  • réactivité
  • unité de lieux pour la production et le centre de décision.

Autre société bien avancée sur ce chemin : Orbital Sciences Corporation, une entreprise américaine spécialisée dans la réalisation de satellites de toutes sortes. Elle développe actuellement le lanceur Antares d'une capacité de 6 tonnes et le vaisseau cargo Cygnus pour assurer également le ravitaillement de la Station spatiale internationale.

Ce vol expérimental est par conséquent suivi de très près par toute l’industrie spatiale. Il se pourrait qu’il tourne une nouvelle page de son histoire ...

Pour en savoir plus :

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.