Chine

Lancement de Shenzhou, la plus ambitieuse mission spatiale lancée par les Chinois

Lancement de la fusée chinoise transportant le module Shenzhou.
Lancement de la fusée chinoise transportant le module Shenzhou. REUTERS/Stringer

Ce mardi 11 juin, la Chine a lancé sa mision spatiale habitée la plus ambitieuse et la plus longue. En attendant de partir à la conquête de la Lune, les astronautes - dont une femme - vont effectuer des manipulations inédites sur un module spatial chinois.

Publicité

C'est la mission la plus ambitieuse du programme spatial chinois. La dernière d'une série de trois et aussi la plus longue puisque l'équipage doit rester quinze jours dans l'espace.

La navette Shenzhou doit s'arrimer au module spatial Tiangong, une station cylindrique de dix mètres de long pour un diamètre plus de trois mètres. Son objectif est de finir la construction de cette station, une sorte de laboratoire spatial, conçu pour mettre au point les technologies qui serviront d'ici 2020 à la construction d'une station plus grande, capable de concurrencer la station spatiale internationale.

La Chine - qui n'est pas présente sur la station spatiale internationale - s'est lancée dans la conquête de l'espace avec un premier vol habité en 2003. Un de ses objectifs est de poser un homme sur la lune.

Un homme ou peut-être bien une femme, puisque c'est la deuxième fois, ce mardi, que la Chine envoie une femme dans l'espace. La première Chnoise dans l'espace s'appelait Liu Yang, elle a effectué son vol il y a tout juste un an.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail