Science

Espace: l'Inde place une sonde en orbite de Mars

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, au siège de l'agence spatiale pour applaudir la mise en orbite de la sonde Mars Orbiter Mission, le 24 septembre
Le Premier ministre indien, Narendra Modi, au siège de l'agence spatiale pour applaudir la mise en orbite de la sonde Mars Orbiter Mission, le 24 septembre AFP PHOTO/Manjunath KIRAN

Une sonde indienne appelée MOM, ou Mars Orbiter Mission, vient d'entrer en orbite autour de Mars ce mercredi 24 septembre au bout de près d'un an de voyage depuis la Terre. Cette entrée en rotation autour de la planète rouge est une réussite exceptionnelle, car aucun pays seul n'avait réussi à le faire dès la première tentative. L'Inde rejoint donc le club très restreint des nations ayant atteint la planète Mars.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Le Premier ministre Narendra Modi s'est rendu à Bangalore au siège de l'agence spatiale indienne pour ce rendez-vous avec l'histoire spatiale de son pays. « L'Inde a réussi à atteindre Mars. Félicitations à vous tous, au pays tout entier. L'histoire s'écrit aujourd'hui », a-t-il déclaré. Seule l'agence européenne avait déjà réussi à placer une sonde autour de Mars dès la première tentative.

Les ingénieurs et scientifiques de l'agence spatiale indienne se félicitent de cette réussite, le 24 septembre.
Les ingénieurs et scientifiques de l'agence spatiale indienne se félicitent de cette réussite, le 24 septembre. Manjunath Kiran / AFP

Les Indiens sont les quatrièmes à arriver jusqu'à la planète rouge, après les Américains, les Russes et les Européens. L'Inde veut apparaitre comme une puissance scientifique mondiale, et devance dans cette aventure ses concurrents japonais, chinois et les autres pays émergents

Une opération peu coûteuse

Un exploit pour un coût minime : 53 millions d'euros, soit 10 fois moins que pour le dernier satellite martien lancé par la Nasa. Cela reste une somme considérable dans un pays où un enfant sur deux de moins de cinq ans est mal nourri. Les scientifiques affirment que les retombées, en terme de miniaturisation des outils de communication par exemple, méritent ces lourdes dépenses. Et ce succès ancre la réputation technologique et industrielle de l'Inde comme le leader de l'innovation à bas coûts.

La sonde indienne observera Mars pendant au moins six mois, étudiant la composition de son sol et ses émissions de gaz. Et elle rejoint six autres robots placés autour ou sur la planète rouge.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail