Accéder au contenu principal
Science/Espace/ Europe

Philae est en forme, le robot a communiqué 19 minutes depuis l'espace

L'atterrisseur Philae s'est posé sur la comète Chury le 12 novembre 2014.
L'atterrisseur Philae s'est posé sur la comète Chury le 12 novembre 2014. AFP PHOTO / ESA/Rosetta/Philae/CIVA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le robot européen Philae, qui se trouve sur la comète Chury et qui n'avait pas donné de ses nouvelles depuis plusieurs jours, a réussi à communiquer, vendredi, pendant 19 minutes avec la sonde Rosetta, a annoncé l'agence spatiale allemande.

Publicité

Dix-neuf minutes pour ce robot, c'est presque l'éternité ! Depuis qu'il s'est réveillé, le 13 juin dernier, après sept mois d'hibernation, Philae n'avait communiqué qu'à peine deux minutes avec la Terre et depuis il était resté quasiment silencieux.

Ce troisième contact de 19 minutes est donc un succès majeur pour les scientifiques ; c'est même la preuve que le petit robot va très bien. Car les premières données émises indiquent que le module opère à une température de zéro degré Celsius, ce qui signifie que la batterie est assez chaude pour stocker de l'énergie. Philae pourra donc travailler aussi la nuit.

L'origine du monde

C'est essentiel, car son programme de travail est chargé. Philae, doté de dix instruments, doit permettre de trouver des molécules organiques complexes, molécules qui pourraient donner aux scientifiques des clés sur l'apparition de la vie sur terre.

Mais avant d'obtenir ces éléments fondateurs sur l'origine du monde, encore faut-il que la communication soit établie et que le signal, sur une longue période, soit stable. Vendredi, Philae a prouvé qu'il en était capable !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.