Etats-Unis / Médecine

Le «Viagra féminin» n'excite pas vraiment les médecins

La pilule ne paraît pas d'une grande efficacité.
La pilule ne paraît pas d'une grande efficacité. Getty images / berekin
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après deux refus de la Food and Drug Administration en 2010 et 2013, le premier « Viagra féminin » destiné aux patientes non ménopausées souffrant d'une libido défaillante, fait son entrée sur le marché américain. Après la pilule bleue du Viagra masculin, voici la pilule rose qui n’a rien à voir, mais baptisée ainsi par les médias.

Publicité

L’effet médiatique semble réussi. Pourtant la molécule testée sur 2 400 femmes non ménopausées, de 36 ans en moyenne, ne paraît pas d’une grande efficacité si l’on s’en réfère aux résultats. Seuls 10% des participantes ont confirmé une amélioration significative de leur satisfaction dans leurs relations sexuelles.

L'enthousiasme est également relatif du côté des professionnels. Il faut qu’il y ait du désir pour que le Viagra fonctionne, le désir n’a donc rien à voir avec le Viagra, explique le Dr Gérard Tixier, psychiatre et sexologue. Mais il ajoute que si ce « Viagra » agit comme un antidépresseur sur des femmes déprimées qui ont une libido très endormie, ça pourrait les aider.

« Je ne pense pas qu’on saute de joie chez les sexologues en France par rapport à ce qui pourrait être bénéfique, sachant que le manque de libido chez la femme est un vrai problème. La libido est liée à certaines hormones. Chez l’homme, c’est la testostérone. Il y a donc une base biologique », ajoute le Dr Tixier. Il n’y a pas de trouble hormonal chez les femmes non ménopausées, le trouble ne peut qu’être d’ordre psychique et lié à une histoire particulière. « Je ne rêve pas d’une molécule qui déclencherait le désir comme le déclic dans la bande dessinée de Milo Manara », ironise le médecin.

Milo Manara est l'auteur italien de la célèbre série Déclic dans laquelle la femme, par une simple pression, est prise de frénésie sexuelle. Un rêve probablement très masculin qui ne doit pas réjouir la gent féminine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail