Accéder au contenu principal
COP22 / Etats-Unis

Face à Donald Trump, 300 entrepreneurs américains se mobilisent pour le climat

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévenu que les entreprises avaient intérêt à s'engager dans la transition écologique, à la COP22 à Marrakech, le 16 novembre 2016.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévenu que les entreprises avaient intérêt à s'engager dans la transition écologique, à la COP22 à Marrakech, le 16 novembre 2016. REUTERS/Mark Ralston
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un groupe de plus de 360 entreprises et investisseurs institutionnels américains ou très implantés aux Etats-Unis ont lancé ce mercredi 16 novembre à la COP22 à Marrakech un appel au gouvernement américain pour qu'il soutienne l'Accord de Paris sur le climat. Les Etats-Unis sont en bonne voie de respecter leurs engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique et ne « pourront pas revenir en arrière », a déclaré mercredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Marrakech.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Marrakech,  Christine Siebert

Ces multinationales américaines vont continuer à s'engager pour le climat, quelle que soit la politique menée par Donald Trump. « Pour nous, comme entreprise, cela ne change rien à nos engagements et objectifs. On s'est engagé déjà en 2009 à réduire nos émissions de CO2 de 100 % d'ici 2040. Et cet engagement n'est pas influencé par le fait que tel ou tel prenne les commandes dans tel ou tel pays. Nous ne changeons pas nos objectifs, nous continuons sur notre trajectoire, parce que nous avons intérêt à le faire », explique Kevin Rabinovitch, directeur du développement durable du groupe agroalimentaire Mars.

Les entreprises ont en effet intérêt à s'engager dans la transition écologique, confirme le secrétaire d'Etat des Etats-Unis John Kerry : « J'ai rencontré des leaders et des innovateurs dans l'industrie des énergies partout dans les Etats-Unis. La production d'énergie éolienne a été triplée aux Etats-Unis depuis 2008. Et la production d'énergie solaire a été multipliée par 30. Et cela va continuer sous l'impulsion des marchés. Les marchés et non pas le gouvernement. »

Pas de prospérité américaine sans économie bas carbone : tel est le message adressé à Donald Trump.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.