Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Face à l'administration Trump, la communauté scientifique entre en résistance

Parmi les décisions de Trump qui font craindre le pire à la communauté scientifique, la nomination de Scott Pruitt, climato-sceptique notoire, à la tête de l'Agence de L'environnement.
Parmi les décisions de Trump qui font craindre le pire à la communauté scientifique, la nomination de Scott Pruitt, climato-sceptique notoire, à la tête de l'Agence de L'environnement. ©REUTERS/Lucas Jackson
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Aux Etats-Unis, les décisions de Donald Trump suscitent toujours autant d'opposition de la part d'une partie de la société civile. Le décret interdisant l'entrée dans le pays des ressortissants de sept pays étrangers en est le dernier exemple. Il y a également eu la marche des femmes, qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes. Une manifestation que d'autres aimeraient imiter, et notamment les scientifiques américains, qui prévoient d'en organiser une à leur tour.

Publicité

La démarche est inédite : le 22 avril prochain les scientifiques américains seront appelés à se mobiliser pour défendre « l'idée même de la science, de la démarche scientifique ».

Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, la science est en effet mise à mal. Dans l'administration des « faits alternatifs » appelée de ses voeux par Trump, les scientifiques ont mauvaise presse : ceux qui travaillent pour les agences fédérales n'ont par exemple plus le droit de s'exprimer sur leurs recherches avant que ces dernières ne soient validées par un bureau politique.

Des catégories entières ont également disparu des sites gouvernementaux à destination du grand public, la plus emblématique étant celle consacrée au réchauffement climatique sur la page de la Maison Blanche.

Mais du côté des blouses blanches, la résistance s'organise, notamment sur les réseaux sociaux où l'on voit fleurir des comptes alternatifs des organismes fédéraux, comme celui des parcs nationaux. Un moyen comme un autre pour ces employés de continuer à informer le public sans craindre pour leur travail.

Cette marche suscite néanmoins de nombreux débats dans la communauté. Certains craignent en effet qu'elle apparaisse non pas comme un soutien à la démarche scientifique, mais à une manifestation contre Trump. Ils craignent, en effet, que cela ne donne du grain à moudre à certains conservateurs qui accusent les scientifiques de trafiquer leurs données dans un but politique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.