Accéder au contenu principal
Sciences

Aucune consommation d’alcool n’est sans danger pour la santé d’après une étude

Selon l'étude, l'alcool est la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. ici, une distillerie à Phnom Penh, le 16 août 2018. (Image d'illustration)
Selon l'étude, l'alcool est la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. ici, une distillerie à Phnom Penh, le 16 août 2018. (Image d'illustration) REUTERS/Samrang Pring
Texte par : RFI Suivre
2 mn

« Boire un petit coup, c’est agréable », chantaient nos aïeuls. Mais aujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence : selon une étude publiée ce vendredi 24 août dans la revue médicale The Lancet, boire un verre de vin ou de bière comporte un risque pour la santé. L’alcool serait responsable de la mort de trois millions de personnes par an selon cette évaluation réalisée dans 195 pays entre 1990 et 2016.

Publicité

La vieille idée selon laquelle un verre de vin est bon pour la santé a donc vécu. Boire un verre par jour pendant un an augmente le risque de 0,5% de développer des problèmes de santé comme les cancers, maladies cardiovasculaires, AVC, cirrhose ainsi que les accidents et violences, par exemple. 100 000 morts dans le monde pour un verre quotidien, insiste Dr Emmanuela Gakidou de l'Institut de métrologie et d'évaluation de la santé (IHME, Université de Washington), coauteure de l'étude.

Ce sont les hommes qui « trinquent » le plus avec trois fois plus de décès que pour les femmes. C’est en Roumanie que la consommation masculine est la plus forte avec plus de huit verres, suivie de peu avec plus de sept verres par le Portugal et le Luxembourg. Presque cinq verres pour les Français. Chez les femmes, les Ukrainiennes sont en première place avec plus de quatre, presque trois verres pour les Françaises.

En 2016, la consommation d’alcool représentait le 7e facteur de risque de mort prématurée et d’invalidité à travers le monde et la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans : accidents de la route, suicides, tuberculose, par exemple.

La même année, l'alcool a causé 2,8 millions de morts, selon l’étude. Celle-ci indique également qu’un buveur d'alcool sur trois meurt de problèmes de santé liés à l'alcool chaque année, dont 2,2% de femmes et 6,8% d'hommes, d'après l'étude qui prône le « zéro alcool ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.