Accéder au contenu principal
Pollution

La pollution lumineuse, ce fléau pour notre cerveau

La pollution lumineuse est un problème pour l'environnement mais aussi pour l'homme et, plus particulièrement, pour son cerveau.
La pollution lumineuse est un problème pour l'environnement mais aussi pour l'homme et, plus particulièrement, pour son cerveau. PHOTO / REMY GABALDA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plus de 600 communes en France participaient la nuit dernière à la 10e édition d’un événement intitulé « Jour de la nuit ». Pour sensibiliser la population aux conséquences d’une pollution lumineuse croissante, la ville de Paris a laissé dans le noir 200 monuments. D’autres villes, comme Grenoble, Montpellier ou Metz avaient aussi promis d’éteindre intégralement ou partiellement leur éclairage public.

Publicité

On le sait depuis longtemps : les lumières de nos maisons, de nos routes mais surtout l’éclairage public de nos rues perturbent les animaux, les plantes et aussi nous, les humains. La pollution lumineuse est en particulier un fléau pour notre cerveau.

Omniprésente dans nos villes, la lumière artificielle est loin d’être inoffensive. Elle modifie notre horloge biologique, en entraînant une baisse de production de la mélatonine qui est vitale pour le bon fonctionnement de l’organisme humain.

Quand la sécrétion de cette hormone diminue, le sommeil devient plus court et moins réparateur. La mélatonine est aussi un puissant antioxydant qui joue un rôle important pour le système immunitaire et la prévention de cancers.

Son manque peut conduire à l’obésité, à la dépression ou à des pertes de mémoire. Et sa production peut être inhibée même quand la source lumineuse est faible, surtout lorsqu’il s’agit d’un éclairage avec un spectre à forte composante de bleu.

C’est ce type de lumière que l’on retrouve dans les téléviseurs, les ordinateurs ou les smartphones, mais qui se cache aussi dans les ampoules LED, choisies de plus en plus souvent pour l’éclairage public à cause de leur faible consommation d’énergie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.