Espace / France

CFOSat, un satellite sino-français pour étudier le climat

Illustration du satellite CFOSat.
Illustration du satellite CFOSat. © CNES/ill./SATTLER Oliver, 2017

La Chine et la France coopèrent dans l’espace, c’est une première. Dans la nuit de dimanche à lundi, une fusée longue marche 2C doit en effet mettre sur orbite un satellite depuis la base de Jiuquan. CFOSat, c'est son nom, aura pour charge d'étudier le climat.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Jiuquan, Simon Rozé

Chinese and French Oceanography Sat est le satellite sino-français d'océanographie, comme son nom l'indique. La première coopération spatiale entre les deux pays est en effet scientifique avec pour objectif l'étude des littoraux, plus précisément les interactions entre les vagues et le vent.

Les vagues, c'est l'instrument français du satellite qui va les étudier. Il a été développé par le CNES, le Centre national d'études spatiales. La CNSA, son homologue chinoise, a, elle, mis au point tout ce qui permet d'étudier les vents, notamment leur intensité et leur direction.

Les données récoltées par les deux instruments seront partagées entre des équipes de scientifiques des deux pays et elles seront certainement intéressantes pour nous aider à comprendre un peu mieux la machine climatique.

De nombreux échanges ont en effet lieu entre l'atmosphère et l'océan, des échanges de température notamment, et ces phénomènes sont encore assez mal décryptés.

Plus proche de nous, CFOSat permettra également de réaliser des cartes de météorologie marine plus précises et voire même de mieux anticiper les phénomènes extrêmes comme les fortes tempêtes et les cyclones.

(Re) lire : Jean-Yves Le Gall (CNES): «La Chine est un partenaire incontournable»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail