Accéder au contenu principal

Coronavirus: état des lieux de la pandémie dans le monde le 13 mars 2020

La Corée du Sud a fait état ce 13 mars 2020 du plus faible nombre de nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus depuis trois semaines.
La Corée du Sud a fait état ce 13 mars 2020 du plus faible nombre de nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus depuis trois semaines. JUNG YEON-JE / AFP
Texte par : RFI Suivre
45 mn

Aux États-Unis, Donald Trump décrète l'urgence nationale pour faire face à la crise. La France rattrape les mesures exceptionnelles d'autres pays européens, sans s'aligner sur l'Italie. L'Afrique connaît une hausse des contaminations alors qu'en Asie, la propagation du virus Covid-19 est au plus bas en Chine et en Corée du Sud. La situation dans le monde ce vendredi 13 mars 2020.

Publicité

Aux États-Unis, le président américain Donald Trump, accusé d'avoir dans un premier temps minimisé la gravité de la pandémie de coronavirus, a décrété vendredi l'état d'urgence pour faire face à la crise. Le manque de tests de dépistage fait l'objet d'une forte polémique. Les experts dénoncent le retard avec lequel les tests ont été rendus disponibles et la procédure qu’il faut appliquer afin de pouvoir s’y soumettre. Le président américain a également annoncé la suspension à compter de vendredi minuit ( 4 heures TU ) des croisières depuis les États-Unis vers l'étranger pour 30 jours.

Au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau est à isolement après que son épouse a été testée positive au nouveau coronavirus ce jeudi. Sophie Grégoire Trudeau a récemment voyagé à Londres et ressenti des symptômes grippaux, c'est pourquoi elle a été testée au nouveau coronavirus, avait indiqué plus tôt le cabinet du Premier ministre. Le Premier ministre a aussi appelé vendredi les Canadiens à éviter tous les voyages non-essentiels à l'étranger, en dévoilant plusieurs mesures pour limiter la propagation du coronavirus. Le gouvernement canadien a aussi annoncé qu'il débloquait 10 milliards de dollars canadiens pour aider les entreprises à contrer l'impact de la pandémie du nouveau coronavirus.

Disney a annoncé ce jeudi la fermeture de ses parcs d'attractions Disney World, en Floride, et Disneyland Paris à partir de dimanche et jusqu'à la fin du mois de mars, « par principe de précaution » contre l'épidémie de coronavirus.

Le patron de la NBA, Adam Silver, a déclaré ce jeudi sur la chaîne TNT que la suspension de la saison sine die, décidée la veille à cause du nouveau coronavirus, pourrait durer « au moins trente jours », sans écarter l'hypothèse qu'elle puisse ne « pas reprendre ».

Le Masters de golf d'Augusta, en Georgie, première étape du Grand Chelem, prévue du 9 au 12 avril, a été reporté.

La Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf) a annoncé vendredi qu'elle suspendait pour un mois toutes ses compétitions, à cause de la propagation du nouveau coronavirus.

Krach boursier historique jeudi, les marchés financiers ouvrent en hausse vendredi aux États-Unis et en Europe

Après un krach boursier historique ce jeudi, les marchés financiers aux États-Unis et en Europe ont ouvert en hausse ce vendredi. La Bourse de New York s'est envolée à l'ouverture, rebondissant nettement au lendemain de sa pire séance depuis le krach boursier d'octobre 1987 : le Dow Jones a pris 5,84 % et le Nasdaq 5,67 %. La Bourse de Rio a gagné 13 % et celle de São Paulo 14,12 %. Plus tôt, Francfort a rebondi de plus de 3 %. Idem à Paris, qui a ouvert sur un fort rebond de 4,70 % à 4 234,37 points. Londres a connu elle aussi une hausse de 6 % et Madrid a rebondi de près de 5 %.

Par contre, en Asie, les tendances sont toujours à la baisse : à Hong Kong, l'indice hang Seng a clôturé à -1 % après avoir ouvert en plongeant de 7 %, tandis que Shanghai perdait 3,73 % et Shenzhen 4,5 %. Forte baisse également à Tokyo avec l'indice Nikkei qui a chuté de plus de 6 % à la clôture.

À (ré-)écouter : notre édition spéciale sur la crise du coronavirus en France avec la participation de Philippe Moreau-Chevrolet, professeur de communication politique à Sciences-Po et président de MCBG Conseil ; Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France ; Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS).

Édition spéciale-coronavirus [8h10-8h30] 130320

En France, les rassemblements de plus de 100 personnes interdits, 18 nouveaux décès, 800 cas supplémentaires

Près de 800 cas supplémentaires ont été enregistrés dans les dernières 24h en France. Le bilan s'élève désormais à 3 661 cas confirmés pour 79 décès, dix-huit décès de plus dans les dernières 24h.

Le gouvernement interdit désormais les rassemblements de plus de 100 personnes pour « freiner » la progression du coronavirus, a déclaré ce vendredi le Premier ministre Édouard Philippe sur TF1. La taille limite des rassemblements en France était jusque-là plafonnée à 1 000 personnes. Cette interdiction s'appliquera sur tout le territoire national et dès maintenant, a expliqué le Premier ministre.

Les écoles seront fermées pour plusieurs semaines « au moins jusqu'aux vacances de printemps », a déclaré Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation, ce vendredi sur France Inter. Déplacements à limiter au maximum, crèches, écoles et universités fermées à partir de lundi : la lutte contre le nouveau coronavirus prend un tournant après l'appel lancé par Emmanuel Macron à « faire bloc » pour freiner l'épidémie qui commence à mettre la France au ralenti. Face à « la plus grave crise sanitaire depuis un siècle », le chef de l'État s'est posé en rassembleur de la Nation pour faire accepter aux Français des mesures drastiques contre le coronavirus. Il a fait appel à « la responsabilité » de chacun en demandant à tous de limiter « au strict nécessaire » les déplacements, et aux personnes âgées de plus de 70 ans et aux plus fragiles de rester chez eux. Le musée du Louvre ferme ses portes « jusqu'à nouvel ordre ». Tout comme la tour Eiffel et le château de Versailles, où seul le parc reste ouvert. Le Futuroscope sera fermé au moins jusqu'au 31 mars. Le Printemps de Bourges, qui ouvre la saison des festivals musicaux, est annulé.

En football, les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 suspendus immédiatement et jusqu'à nouvel ordre en raison du coronavirus, a annoncé ce vendredi la Ligue professionnelle de football (LFP).

En Martinique, deux personnes, un membre de l'équipage et un passager d'un navire de la compagnie Costa Croisières placé en quarantaine au large de l'île ont été testées positifs au coronavirus jeudi, ont annoncé les autorités locales. Les résultats ont été obtenus après des prélèvements effectués sur cinq passagers malades à bord du Costa Magica, maintenu toute la journée à 6 kilomètres des côtes de cette île des Antilles françaises.

En Europe, l'UE débloque 37 milliards d'euros, l'Allemagne promet au moins 550 milliards à ses entreprises

L'Union européenne va mettre en place un fonds de 37 milliards d'euros dans le cadre des mesures visant à limiter l'impact de la pandémie de coronavirus sur les économies des pays membres, a déclaré ce vendredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Cette dernière a également promis une « flexibilité maximale » sur les règles budgétaires de l'UE et sur les aides d'État pour répondre aux problèmes économiques engendrés par le coronavirus. « Les États membres [de l'UE] doivent être encouragés pour prendre toutes les mesures nécessaires » pour soutenir leur économie, a-t-elle dit, justifiant ainsi l'extrême souplesse dont la Commission européenne fera preuve à l'avenir sur les potentielles entorses de certains pays européens aux règles budgétaires et à celles de la concurrence.

L'Italie a enregistré 250 morts dans les dernières 24 heures, ont annoncé les autorités vendredi 13 mars, pour un total de 1 266 morts depuis le début de l'épidémie.

En Allemagne, qui a enregistré jusqu'à ce vendredi sept décès et 2 300 cas de contamination, la plupart des régions vont fermer leurs écoles. Le gouvernement a également annoncé ce vendredi des prêts « sans limite » d'une valeur d'au moins 550 milliards d'euros pour aider les entreprises du pays confrontées à des problèmes de trésorerie en raison de l'épidémie de coronavirus. « Il n'y a pas de limite vers le haut, c'est le message le plus important », a déclaré le ministre des Finances Olaf Scholz, en détaillant ce plan d'aide, plus important encore que celui mis en place lors de la crise financière de 2008. La plupart des régions vont fermer leurs écoles à partir de lundi. La mesure concerne jusqu'ici 11 des 16 régions allemandes.

L'Espagne a enregistré 132 morts et plus de 5 100 cas de contamination par le nouveau coronavirus, ont annoncé ce vendredi les services de santé du gouvernement. Un nouveau bond dans la propagation de l'épidémie. La région de Madrid a ordonné vendredi la fermeture de tous les commerces, à l'exception des magasins alimentaires, des pharmacies et des stations-services à partir de samedi pour freiner la propagation du virus. Le chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez a finalement eu recours à l’article 116.2 de la Constitution qui permet, en cas de catastrophe ou de crise sanitaire, d’activer des mécanismes d’exceptions, notamment la limitation des mouvements et plusieurs garanties.

En Grèce, flamme olympique n’aura pas résisté plus de 48 heures à la pression imposée par la propagation internationale du coronavirus. Le relais de la flamme olympique des Jeux de Tokyo 2020 a été arrêté après son passage dans la ville de Sparte. Raison invoquée par le Comité olympique grec, la foule trop importante venue assister au passage de la flamme.

En Suisse, les écoles sont fermées et les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Une aide d'urgence économique allant jusqu'à 10 milliards de francs suisses (9,5 milliards d'euros), est promise. Plus de 1 125 personnes ont été contaminées, sept en sont mortes.

L'Ukraine a annoncé son premier décès à cause du coronavirus ce vendredi parmi trois cas seulement recensés. Par ailleurs, le pays va fermer ses frontières aux étrangers pour au moins deux semaines, dans un effort de lutte contre la propagation de l'épidémie mondiale de coronavirus. « Dans 48 heures, notre pays fermera ses frontières pour les ressortissants étrangers », a indiqué le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense, Oleksiï Danilov.

En Autriche, le chef du gouvernement a annoncé la suspension des liaisons aériennes avec l'Espagne, la France et la Suisse, « des pays dans lesquels le nouveau coronavirus se répand particulièrement vite ». Le pays va fermer à partir de lundi les commerces non essentiels, tandis que cafés et restaurants fermeront leurs portes tous les jours à 15h00 (14h00 TU). « À partir de lundi, nous devons réduire notre vie sociale au minimum », a déclaré ce vendredi le chancelier Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse. Les magasins d'alimentation, les pharmacies, les banques et les bureaux de poste resteront ouverts. Deux communes du Tyrol seront placées en quarantaine pour quinze jours, une première en Autriche, alors que cette province frontalière de l'Italie enregistre un grand nombre de contaminations.

Taxes suspendues, règles assouplies, fiscalité aménagée... La Norvège a dévoilé ce vendredi des mesures d'urgence, chiffrées à près de 600 millions d'euros, pour soutenir l'économie du pays, notamment le transport aérien, face à l'impact de l'épidémie Covid-19. Parmi les propositions du gouvernement figure une facilitation du recours au chômage technique : la durée initiale au cours de laquelle le paiement des salaires incombe à l'employeur sera réduite de 15 à 2 jours, après quoi l'État prendra le relais.

En République tchèque, le ministre de l'Intérieur Jan Hamacek a annoncé ce vendredi que les frontières du pays seraient fermées tant aux étrangers voulant entrer dans le pays qu'aux Tchèques voulant partir à l'étranger, à compter de lundi 16 mars, pour freiner la progression du coronavirus. Jusqu'à présent, le pays a enregistré 117 cas de contamination, mais aucun décès.

Le Danemark ferme ses frontières aux étrangers à partir de samedi 11h00 TU et
jusqu'au 13 avril au moins. Le pays compte 801 cas de contamination et avait déjà adopté jeudi soir une législation exceptionnelle pour lutter contre le coronavirus. Les autorités sanitaires auront la possibilité d'obliger les malades du coronavirus à se soigner. Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Le ministre de la Santé pourra mettre en œuvre des mesures extraordinaires dans le but de « garantir la maîtrise des infections par des maladies généralement dangereuses », a indiqué le Parlement monocaméral (Folketinget) sur son site internet.

La Pologne a également décidé de fermer ses frontières aux voyageurs étrangers. Le gouvernement impose une quarantaine de deux semaines aux citoyens polonais regagnant leur pays.

En Grande-Bretagne, la reine d'Angleterre Elizabeth II a reporté des engagements prévus prochainement en raison de la pandémie, a annoncé vendredi le palais de Buckingham. Le championnat de football anglais, la Premier League, est suspendu jusqu'au 3 avril inclus. Le club anglais de Chelsea avait annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi que son ailier international Callum Hudson-Odoi avait été testé positif au nouveau coronavirus, le premier cas répertorié chez un joueur en Premier League. Un peu plus tôt, le club d'Arsenal avait annoncé que son entraîneur Mikel Arteta avait lui aussi été testé positif, entraînant le report du match contre Brighton prévu samedi, alors qu'une réunion d'urgence se tiendra ce vendredi matin pour décider de la suite du championnat anglais, le plus riche du monde. Le coronavirus va aussi impacter directement les emplois. Le patron de British Airways, Alex Cruz, a annoncé que la compagnie aérienne britannique va devoir supprimer des emplois en raison de la chute d'activité liée à l'épidémie.

En Irlande, alors que tous les établissements scolaires sont fermés en République d’Irlande, Dublin avait vendredi des airs de ville fantôme avec des rues désertes.

En Roumanie, le Premier ministre libéral Ludovic Orban a annoncé ce vendredi qu'il se mettrait en confinement, après avoir côtoyé un sénateur de son camp testé positif au nouveau coronavirus. « Je vais me mettre à l isolement [...], tout en continuant à exercer mes prérogatives », a-t-il déclaré à des journalistes. M. Orban, âgé de 56 ans, et ses ministres seront testés pour le Covid-19 et une décision sera prise quant à l'éventuel placement en confinement de l'ensemble du gouvernement, a indiqué son porte-parole, Ionel Danca.

En Bulgarie, le gouvernement a déclaré ce vendredi l'état d'urgence pour un mois, jusqu'au 13 avril, suite à l'augmentation des cas de coronavirus. Le pays compte désormais 23 malades et 1 décès, mais d'après les autorités, les personnes en quarantaine à domicile ne la respectent pas. Les hôpitaux se préparent aussi à accueillir des malades mais souffrent de fortes pénuries de médecins et de personnel médical.

Le Luxembourg a recensé vendredi son premier décès lié à la pandémie de coronavirus, a annoncé la ministre luxembourgeoise de la Santé Paulette Lenert. Jeudi soir en conseil des ministres la décision a été prise de fermer les écoles jusqu'à fin mars et d'interdire les visites aux personnes âgées dans les maisons de retraite et les hôpitaux afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Le ministre de l'Economie Franz Fayot a été placé en quarantaine après avoir été en contact avec un patient porteur du virus. Le Duché, petit pays de 600 000 habitants au cœur de l'Europe, a recensé à ce stade 26 cas de contamination. Jeudi soir l'un de ces patients, âgé de 94 ans, était dans un état critique.

La Russie va réduire à partir de lundi 16 mars ses vols avec l'Union européenne.  Les restrictions seront imposées « pour assurer la sécurité du pays, protéger la santé publique et prévenir la propagation de l'infection au nouveau coronavirus en Russie », selon un communiqué mis en ligne par les autorités sanitaires russes.

Plusieurs pays d'Europe centrale ont aussi pris des mesures drastiques. Les gouvernements tchèque et slovaque ont annoncé la fermeture quasi totale des frontières aux étrangers. L'Estonie et la Lettonie ont décrété l'état d'urgence et la Pologne a instauré des contrôles sanitaires à toutes les frontières.

Au Moyen-Orient, le bilan continue de s'alourdir en Iran, l'armée moblisée

En Iran, les forces de sécurité ont reçu l'ordre de « vider les rues » dans les 24 heures afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué ce vendredi le chef d'état-major, le général Mohammad Hossein Baqeri, dans une déclaration télévisée. Une commission nouvellement créée sera chargée de surveiller l'opération qui consistera « à vider les magasins, les rues et les routes », conformément à une décision prise à l'échelle nationale et qui doit être appliquée dans les 24 heures, a-t-il dit. Le gouvernement avait plus tôt annoncé ce vendredi 85 nouveaux décès dus au nouveau coronavirus. Soit le plus lourd bilan en une journée depuis le début de l'épidémie dans ce pays, l'un des plus touchés au monde, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, lors d'une conférence de presse télévisée. Ce qui porte à 514 le nombre de personnes ayant succombé à la maladie en Iran. Le pays compte plus de 11 300 cas de contamination.

En Afrique, hausse des cas au Sénégal et en RDC, premier cas au Kenya

Un premier cas de nouveau coronavirus a été diagnostiqué au Kenya, qui concerne une étudiante kényane rentrée des États-Unis via Londres, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe. Il s'agit aussi du premier cas confirmé de nouveau coronavirus en Afrique de l'Est.

Au Sénégal, pays le plus touché d'Afrique de l'Ouest, cinq nouveaux cas ont été confirmés ce jeudi, ce qui porte à 10 le nombre de personnes atteintes dans le pays, dont deux ont été déclarées guéries. Dans la soirée, le président Macky Sall a exhorté les pays africains à combattre de concert le coronavirus pour éviter que le continent ne devienne le « nouveau foyer de la maladie ».

En République démocratique du Congo (RDC), un deuxième cas de Covid-19 a eté confirmé. Une réunion d'urgence sur le coronavirus s'est tenue ce jeudi 12 mars. Des décisions ont été prises par les autorités, mais les mesures annoncées ne semblent pas rassurer les Kinois.

Le Gabon et le Ghana ont annoncé jeudi leurs premiers cas confirmés de contamination au coronavirus, devenant ainsi les neuvième et dixième pays d'Afrique subsaharienne à recenser des cas positifs. Dans un communiqué, le gouvernement gabonais précise que le patient est un homme de 27 ans qui est revenu de France le 8 mars. Le ministère ghanéen de la Santé a annoncé de son côté que les deux cas confirmés étaient récemment revenus de Norvège et de Turquie.

En Algérie, La compagnie nationale Air Algérie suspend temporairement ses vols de et vers la France du 14 mars jusqu'au 4 avril au départ d’Alger, Oran et Constantine. La compagnie les suspend temporairement, de et vers la France, au départ des villes suivantes à parti de Setif, Batna, Tlemcen, El Oued, Biskra , Chlef, Bejaia et Annaba. La compagnie suspend tous ses vols de et vers l’Espagne à compter du 16 mars au 4 avril. Les passages touchés par ces perturbations peuvent bénéficier d’un changement, d’un report d’un avoir ou remboursement sans frais.

La Tunisie a fermé ses frontières maritimes et restreint fortement les dessertes aériennes avec l'Europe et l'Égypte, obligeant tous les voyageurs venant de l'étranger à s'isoler durant 14 jours à leur arrivée afin de ralentir la propagation du nouveau coronavirus. Ces mesures drastiques ont été annoncées vendredi soir par le Premier ministre Elyes Fakhfakh lors d'une allocution télévisée, alors que la Tunisie compte 16 cas confirmés, en majorité des personnes contaminées à l'étranger.

Au Soudan, un mort a été annoncé. La victime est un homme âgé de 50 ans qui avait voyagé début mars aux Émirats arabes unis, où plusieurs cas de coronavirus ont été recensés.

Retrouvrez ici la situation pays par pays sur le continent africain.

L'Amérique latine met en place de nouvelles restrictions, Bolsonaro testé négatif

L'Uruguay ferme partiellement ses frontières après la confirmation de quatre premiers cas de contamination dans le pays. Le président uruguayen Luis Lacalle Pou a annoncé au cours d'une conférence de presse vendredi soir qu'avaient été notamment décidées « une quarantaine obligatoire » pour les personnes arrivant de neuf pays« à risque » « l'interdiction de débarquement des navires de croisière » et « la suspension de tous les spectacles publics ». Les neuf pays considérés comme « à risque » sont la Chine, la Corée du Sud, le Japon, Singapour, l'Iran, l'Italie, l'Espagne, la France et l'Allemagne, a déclaré le ministre uruguayen de la Santé, Daniel Salinas. Il a été précisé que cette liste pourrait être modifiée en fonction de l'évolution de la pandémie.

Les pays latino-américains ont renforcé jeudi 12 mars leurs restrictions sur les voyageurs en provenance d'Europe pour tenter de freiner le coronavirus. La pandémie de Covid-19 touche désormais plus de 250 personnes dans 15 pays de la région. Trois personnes sont mortes, la dernière étant une femme de 52 ans décédée au Guyana après être rentrée récemment des États-Unis.

L'Équateur a fait part vendredi du premier décès lié au coronavirus, une femme de 71 ans revenue d'Espagne. Le bilan des personnes contaminées passait de 20 à 23. L'Equateur avait déclaré mercredi l'urgence sanitaire en raison de la pandémie et ordonné l'isolement temporaire des voyageurs en provenance de Chine, Espagne, France, Iran, Allemagne, Corée du Sud et Italie.

La Colombie, qui a également décrété l'urgence sanitaire, a fait part vendredi de quatre nouveaux cas, ce qui porte le bilan à 13 personnes contaminées, dont 10 femmes et trois hommes.

Au Venezuela, le président Nicolas Maduro a déclaré ce jeudi l'urgence sanitaire : pendant un mois des vols en provenance d'Europe et de Colombie vers le Venezuela seront suspendus. Aucun cas de coronavirus n'a encore été confirmé dans le pays, a-t-il précisé.

Au Brésil, le président Jair Bolsonaro, testé, a annoncé vendredi 13 mars ne pas être porteur du coronavirus.

En Bolivie, pays andin sans accès à la mer où trois cas de coronavirus ont été confirmés chez des personnes en provenance d'Europe, le gouvernement a annoncé l'annulation de tous « les vols vers et depuis l'Europe » à compter de ce samedi.

L'Argentine a annoncéson deuxième décès, un homme de 61 ans qui était arrivé d'Italie le 24 février. L'Argentine avait déjà eu un premier décès le 7 mars. Le pays compte 31 cas de contaminations. Les autorités ont annoncé la suspension pour 30 jours des vols internationaux en provenance des pays les plus touchés.

À Cuba, le gouvernement a annoncé le report sine die d'un important rassemblement avec la diaspora cubaine qu'il prévoyait d'organiser en avril pour la première fois en 16 ans. L'île a enregistré trois cas de coronavirus, des touristes italiens. Cuba propose un antiviral et fabrique un million de masques pour sa population. Un antiviral cubain, l'Interferon Alfa 2B, est un des traitements utilisés en Chine contre le coronavirus et une quinzaine de pays veulent l'acquérir, ont expliqué vendredi des spécialistes à La Havane. « L'Interferon est un produit thérapeutique, pas un vaccin », a souligné Eduardo Martinez, président de BioCubaFarma, groupe pharmaceutique industriel cubain, démentant les publications sur les réseaux sociaux qui faisaient état ces derniers jours d'un « vaccin cubain » contre la pandémie.

Au Paraguay, la Direction nationale de l'aviation civile a annoncé jeudi la suppression à partir de samedi et jusqu'à nouvel ordre des vols directs depuis et vers l'Europe pour contenir la propagation du coronavirus, qui a contaminé six personnes dans ce pays.

Le Pérou, où 22 personnes sont infectées par le coronavirus, suspend à partir de vendredi l'arrivée des vols en provenance d'Europe et d'Asie, a annoncé jeudi le gouvernement.

En Asie, baisse des cas en Chine et en Corée du Sud, l'Everest fermé

La Chine a rapporté ce vendredi seulement 8 nouvelles contaminations par le coronavirus, soit le chiffre le plus bas depuis le début de la publication des statistiques sur l'épidémie mi-janvier. Parmi ces cas supplémentaires, cinq ont été enregistrés à Wuhan, épicentre du Covid-19. Les trois autres contaminations recensées, deux à Shanghai et une à Pékin, sont le fait de personnes en provenance de l'étranger. Leur nationalité n'a pas été précisée. La Chine compte ainsi désormais un total de 88 cas « importés » d'autres pays : un nouveau défi pour les autorités sanitaires, qui avaient réussi à endiguer la propagation du Covid-19 sur le sol national. Le ministère de la Santé a également annoncé vendredi sept morts supplémentaires, portant le total à 3 176 en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao). Plus de 80 000 personnes ont été contaminées dans le pays.

La Corée du Sud, qui a été le plus grand foyer de l'épidémie de Covid-19 après la Chine, a fait état ce vendredi du plus faible nombre de nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus depuis trois semaines. Pour la première fois, le nombre de patients guéris a dépassé jeudi celui des nouvelles contaminations, s'élevant à 177. Au total, 110 nouveaux cas ont été recensés ce jour, portant le total des personnes contaminées dans le pays à 7 979.

En Australie, le ministre de l'Intérieur Peter Dutton, qui s'occupe notamment de la politique très restrictive de Canberra en matière d'immigration, a annoncé ce vendredi avoir été hospitalisé après avoir été testé positif. Par ailleurs, le gouvernement a appelé ce vendredi ses ressortissants à reconsidérer leurs projets de voyage à l'étranger en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, alors que le gouvernement s'apprête à renforcer les mesures visant à ralentir la propagation du Covid-19. Après quelques réticences, le Premier ministre Scott Morrison a affirmé qu'un nombre croissant d'exemples de contaminations au sein de la population australienne signifiait également que le gouvernement prendrait « d'ici lundi » des mesures pour interdire les rassemblements de plus de 500 personnes.

À partir de lundi, Singapour refusera l'entrée sur son territoire ou le transit aux voyageurs s'étant rendus en Italie, en France, en Espagne ou en Allemagne au cours des 14 derniers jours, a annoncé ce vendredi le ministère de la Santé. Une décision prise dans le cadre de mesures visant à lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus. La cité-État a également déconseillé à ses ressortissants les voyages non essentiels dans ces quatre pays et va immédiatement stopper l'accostage des navires de croisière.

Le Népal a emboîté ce vendredi le pas de la Chine et suspendu la délivrance des permis d'ascension de l'Everest en raison de l'épidémie de Covid-19, fermant ainsi l'accès du « toit du monde » à quelques semaines du début prévu de la haute saison. Katmandou a suspendu les ascensions sur l'ensemble de ses montagnes et cesse de délivrer des visas de tourisme, a déclaré le ministre népalais de la Culture, du Tourisme et de l'Aviation civile, Yogesh Bhattarai.

L'Inde a annoncé ce vendredi le report au moins jusqu'au 15 avril de son championnat de cricket, une très lucrative compétition suivie par des centaines de millions de personnes dans le pays et à l'international, en raison de l'épidémie de coronavirus. L'organe de direction du cricket indien, le BCCI, a indiqué dans un communiqué avoir pris cette décision par « mesure de précaution » pour la santé publique. L'Indian Premier League (IPL), où huit clubs s'affrontent dans soixante matchs, devait commencer le 29 mars.

Retrouvez ici nos informations sur l'état des lieux de la pandémie la journée du 12 mars 2020

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.