Accéder au contenu principal

Coronavirus: comment fabriquer un masque et bien l'utiliser

À travers le monde, le port de masques, même artisanaux, commence à se généraliser.
À travers le monde, le port de masques, même artisanaux, commence à se généraliser. NICOLAS ASFOURI / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Face à la propagation de la pandémie de Covid-19, experts et politiques encouragent davantage la population à s'équiper de masques « alternatifs ». Toutefois, l'efficacité de ces protections n'étant pas prouvée, il est impératif de respecter certaines règles pour les utiliser.

Publicité

Le port d’un masque artisanal est-il efficace ? C’est la question qui taraude de nombreux citoyens en cette période de pandémie durant laquelle les masques industriels se font rare.

Face à cette pénurie, les gouvernements et scientifiques sont en effet de plus en plus nombreux à encourager la population à porter des masques « alternatifs » pour se protéger du coronavirus. Cependant, le masque artisanal n'est pas un gage de sécurité car il ne répond pas aux normes, contrairement aux masques industriels.

Avoir son propre masque « fait maison » ne suffit donc pas pour être protégé du Covid-19. « Il n’existe pas de preuve scientifique de l’efficacité des masques en tissu », estiment dans un rapport la Société française des sciences de la stérilisation (SF2S) et celle de l'hygiène hospitalière (SF2H).

Même si l'efficacité des masques artisanaux reste à prouver, un certain nombre de spécialistes s'accordent à dire que le port d'un masque en tissu est toujours mieux que de ne rien porter du tout. Il pourrait en effet limiter les sécrétions des personnes contaminées, notamment de celles qui sont asymptomatiques.

Les experts sont unanimes sur une chose, ce matériel doit dans tous les cas être utilisé en complément des « gestes barrières » :

  • Se laver très régulièrement les mains (avec du savon ou du gel hydroalcoolique).
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique puis les jeter immédiatement.
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades.
  • Conserver au moins un mètre de distance avec les autres personnes.

L'importance de bien utiliser son masque

S’il est mal utilisé, le masque artisanal, tout comme les masques chirurgicaux et FFP2, peut avoir l’effet inverse et favoriser la contamination d’une personne. Un certain nombre de règles doivent donc être rigoureusement respectées, explique le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue, pneumologue à l'université de la Sorbonne et à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Premièrement, il est impératif de se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique pour ne pas contaminer le masque avant de l'enfiler. Afin de porter un masque correctement, il faut qu’il soit accroché aux deux oreilles, bien ajusté à la racine du nez et qu’il n’y ait pas de jet d’air sur les yeux lors d’une expiration forte.

Une fois le masque correctement installé, il ne faut plus le toucher. Il est également nécessaire de changer de protection après avoir bu ou mangé, mais aussi si le masque est humide ou s’il a été porté pendant plus de quatre heures.

Plus simplement, il faut le changer à chaque fois qu'il est touché et pour cela, il faut enlever le masque en le tenant par les cordons, le mettre immédiatement dans une pochette fermée, ou directement à la poubelle s’il s’agit d’un masque en papier.

Contrairement à ce dernier, le masque en tissu pourrait être lui réutilisé à condition qu'il soit lavé à une température minimale de 60 °C, selon plusieurs médecins. La SF2S et la SF2H ne partagent pas cet avis. « Il n’est pas possible, selon les connaissances actuelles, de déterminer l'efficacité du lavage (type de détergent, température de lavage, etc.) et le maintien des performances de masques en tissu réutilisés », estiment-elles dans leur rapport, évoquant la dégradation du tissu provoquée par le lavage successif des masques. Il n'est donc pas recommandé de les réutiliser après plusieurs lavages.

Confectionner son propre masque

Pour fabriquer un masque en tissu, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, en France, a partagé un patron, expliquant comment en faire un soi-même avec du tissu.

Les indications pour la fabrication d'un masque en tissu.

Si la confection du masque en tissu est impossible, un tutoriel réalisé par le professeur Daniel Garin, médecin du travail et professeur agrégé à l'Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce explique comment réaliser un masque de fortune à usage unique en papier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.